Couvre-feu respecté dans le centre de Tunis

le
0
Le nouveau ministre de l'Intérieur tunisien a pris cette mesure mercredi soir à la suite de troubles survenus dans «certains quartiers» de la capitale, où l'armée s'était déployée dans la journée.

Les habitants du centre de Tunis sont restés cloîtrés chez eux cette nuit. Le ministère tunisien de l'Intérieur avait décrété mercredi un couvre-feu nocturne dans la capitale et sa banlieue, en raison des troubles qui ont agité «certains quartiers». Les habitants devaient donc rester chez eux de 20 h à 6 h. Mercredi soir ne circulaient effectivement dans la capitale que de rares patrouilles de la police. Des habitants ont toutefois signalé des incidents en banlieue, où des tirs, des cris, des bruits de verre brisé et la sirène d'une ambulance ont été entendus.

Mercredi, pour la première fois depuis le début des émeutes, des renforts militaires - soldats armés, camions, jeeps et blindés - avaient fait leur apparition dans les rues de Tunis et de ses environs. La nuit précédente, les émeutes qui agitaient le pays depuis quatre semaines avaient en effet gagné la banlieue ouest de la ville. Dans la cité d'Ettadhamoun, à 15 km du centre de la capitale, des heurt...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant