Coût des travaux de son logement : Lepaon (CGT) admet une «faute collective»

le
56
Coût des travaux de son logement : Lepaon (CGT) admet une «faute collective»
Coût des travaux de son logement : Lepaon (CGT) admet une «faute collective»

Le patron de la CGT est enfin sorti de son silence. Après la polémique concernant le coût des travaux dans son appartement de fonction, Thierry Lepaon s'est expliqué ce mardi lors du Comité Central national, le parlement de l'organisation syndicale. Selon lui, le montant des travaux dans son appartement de fonction à Vincennes résulte d'une «faute collective qui ne masque pas des responsabilités individuelles».

En outre, Thierry Lepaon a assuré devant le CCN avoir «appris par la presse» la somme des travaux réalisés, citant le chiffre de 105000 euros et non pas 130000 comme l'avait affirmé Le Canard Enchaîné. Il a également précisé que son appartement faisait 79 mètres carrés, et non pas 120 comme l'avait avancé l'hebdomadaire.

Le numéro 1 de la CGT estime ainsi que cette affaire «révèle des failles majeures dans le fonctionnement interne de prise de décisions», «une faille qu'il faut absolument corriger», a-t-il déclaré, en soulignant que «les arbitrages et la décision finale» n'avaient été «ni débattus, ni validés par une instance».

VIDEO. CGT : Lepaon s'explique sur la rénovation de son appartement de fonction

Lepaon n'épargne pas ceux qui «qui s'expriment, sous couvert d'anonymat»

Face à cette «faille», Lepaon a affirmé qu'il allait soumettre dès la semaine prochaine au bureau (exécutif) le recrutement d'un directeur administratif et financier qui «rendra compte de son activité conjointement à l'administrateur de la CGT», actuellement Eric Lafont, «et au Bureau confédéral». Et de préciser : selon lui, la décision d'engager les travaux relevait «jusqu'à présent» «d'une seule personne» qui peut prendre «cette décision sans être tenu d'en référer a priori à nos instances», dans une allusion au trésorier Eric Lafont qui a signé le devis.

Cette affaire a apparemment laissé des traces au sommet de la CGT. Le dirigeant n'a pas épargné ces «dirigeants» de la CGT ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4358281 le mercredi 5 nov 2014 à 16:53

    les armes contre Sark0 servent maintenant contre les gauch0s ..effet "boomerang " !

  • trador8 le mercredi 5 nov 2014 à 14:17

    Plus odieux que jamais ces oligarques des syndicats. A Vincennes tiens donc pour être sans doute plus proche du prolétariat?

  • trador8 le mercredi 5 nov 2014 à 14:15

    Les détails sont sordides : l'appartement était fraîchement refait et ne nécessitait pas + de 100 000€ de frais. La lunette des wc à 1400€ mais le pq était t-il en feuille d'or?Il faut bien ça pour ces nouveaux capitalistes ...

  • mlaure13 le mercredi 5 nov 2014 à 12:14

    Il pense s'en tirer avec ce genre de pirouette?...Une faute collective ???...vraiment aucune morale...Il est comme Sarko avec Bygmalion...il ne savait pas, lui non plus...SUPER MdR...A la lanterne tout ce petit monde de Ka/Ka !!!...

  • frivet le mercredi 5 nov 2014 à 11:36

    et lui est "tout blanc" ??? ben voyons !!!!

  • gjack le mercredi 5 nov 2014 à 11:20

    reste plus qu'à découvrir quels sont liens entre le propriétaire de l'appartement, l'entreprise de 2 salariés qui est intervenue et ce syndicat

  • trador8 le mercredi 5 nov 2014 à 11:01

    Quand on pense que les syndicats touchent plus de 4 milliards € comment croire qu'ils sont philanthropes. Ils se goinfrent discrètement ne parlons pas des dirigeants, ils se bourrent dans tous les sens du terme. Une vraie et belle hypocrisie de gauche encore et encore ....

  • ppetitj le mercredi 5 nov 2014 à 10:44

    Et il critique les "patrons" alors qu'il fait pareil....Sauf que lui ne crée ni n'emploi personne...

  • 11246605 le mercredi 5 nov 2014 à 10:21

    C'est une résidence secondaire alors ?

  • gyere le mercredi 5 nov 2014 à 10:14

    Trouvez moi UN seul gôchiste qui avoue ses malversations sans prendre pour excuse un cas avéré de l'autre côté!!