Courtial dénonce l'accord PS-Verts

le
0
Par ailleurs, pour le secrétaire d'État aux Français de l'étranger, le chef de l'État «le président n'est pas en campagne. Il est dévoué aux Français».

«Hollande parle juste d'échange de voix et, une fois de plus, nous n'avons rien sur la ligne qui est la sienne.» Invité du «Talk Orange-Le Figaro», le secrétaire d'État aux Français de l'étranger Édouard Courtial ne décolère pas contre la main tendue de François Hollande à François Bayrou. Un brin moqueur, il invite le candidat socialiste à se replonger dans L'Heure des choix, le livre qu'il avait coécrit en 1991 avec son actuel directeur de campagne Pierre Moscovici. «Qu'en est-il du retour de l'âge de la retraite à 60 ans, (...) de la sortie du nucléaire, (...) de la création de 60.000 postes dans l'Éducation? », s'interroge Courtial. Il a «l'impression que M. Hollande, ou plutôt le PS qui est tenu par la maire de Lille où il y a la plus grande braderie de France, fait de la braderie des intérêts nationaux sur le dos de l'électoralisme ». Très remonté, le secrétaire d'État, également en charge des fédérations à l'UMP, ajoute en

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant