Courteau : " Il faut jouer en équipe... "

le
0
Courteau : " Il faut jouer en équipe... "
Courteau : " Il faut jouer en équipe... "

Invité de l'" Access365 " sur Sport365TV, Loïc Courteau a donné son avis sur le sacre de la Grande-Bretagne et d'Andy Murray en Coupe Davis. L'entraîneur de l'équipe de France espère voir un esprit collectif de la part des Bleus l'année prochaine.

Loïc Courteau, la victoire de la Grande-Bretagne avec Andy Murray doit vous montrer la voie pour l’année prochaine…
J’aimerais bien (rires). C’est vrai qu’il a fait une finale et une campagne extraordinaires. Je crois qu’il a gagné tous ses matchs à enjeu. C’est fantastique. Il a quasiment amené à lui tout seul la Grande-Bretagne pour gagner la Coupe Davis. On rêve de ça aussi mais on n’a pas un joueur de ce talent-là, même si on en a plusieurs qui ont beaucoup de talent. Au lieu d’avoir un seul qui gagne la Coupe Davis, j’espère qu’on va en avoir deux ou trois qui vont nous permettre de la gagner la saison prochaine.

Mais un Gaël Monfils, un Richard Gasquet ou un Jo-Wilfried Tsonga en pleine bourre, cela vaut un Andy Murray, non ?
Non, Andy Murray, c’est l’un des Quatre Fantastiques, l’un des quatre meilleurs joueurs actuellement avec Nadal, Federer et Djokovic. Nous, on a des joueurs qui sont super bons, qui sont des grands champions mais qui ne sont pas de leur niveau. Par contre, ensemble, ces joueurs français peuvent gagner la Coupe Davis, c’est sûr.

Que retenir de la victoire de cette équipe britannique ?
La Grande-Bretagne a évolué comme une équipe cette année avec un leader, un Andy Murray qui a été présent dans tous les rendez-vous et qui a poussé son tennis au maximum, qui a sorti son meilleur tennis quand il le fallait. Nous, on va essayer de jouer là-dessus et de se servir de ça. Que nos joueurs arrivent en forme mais aussi qu’ils sortent leur meilleur tennis dans les moments importants. Il faut jouer en équipe, comme un sport collectif. Il faut qu’ils aient tous envie de jouer ensemble et de mettre la Coupe Davis comme une priorité pour l’année prochaine.

Connaissez-vous le lieu du premier tour de la Coupe Davis ? On parle beaucoup de la Guadeloupe…
Non, l’infirmation n’est pas encore sortie car le lieu n’est pas encore choisi. Il doit y avoir un bureau fédéral le 5 décembre qui va se réunir et, à son issue, on saura où on va jouer.

Vous êtes proche d’Amélie Mauresmo. Comment va-t-elle et va-t-elle retrouver sa place auprès d’Andy Murray ?
Elle va très bien depuis qu’elle a eu son petit garçon cet été. Je pense qu’elle est super heureuse, c’est une nouvelle vie qui a commencé pour elle. Je lui souhaite beaucoup de bonheur. Maintenant, je ne sais pas du tout si elle va continuer ou pas avec Andy Murray. Les deux semblent motivés pour continuer l’aventure mais je n’ai pas trop de nouvelles.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant