Course-poursuite près du Capitole, une femme abattue

le
1
UNE FEMME ABATTUE APRÈS UNE COURSE-POURSUITE PRÈS DU CAPITOLE
UNE FEMME ABATTUE APRÈS UNE COURSE-POURSUITE PRÈS DU CAPITOLE

WASHINGTON (Reuters) - Une course-poursuite à travers les rues de Washington, partie des abords de la Maison blanche, s'est achevée jeudi par des tirs devant le Capitole, le siège du Congrès américain, qui a dû être brièvement bouclé.

La conductrice de la berline noire prise en chasse par les policiers après avoir heurté des barrières de sécurité près de la présidence a été abattue, a déclaré la police.

Sa fillette d'un an se trouvait dans la voiture et elle a été conduite à l'hôpital. Seuls les policiers ont apparemment ouvert le feu et l'incident est sans relation avec une opération terroriste, selon les autorités.

La femme qui conduisait la voiture était âgée de 34 ans et venait du Connecticut, rapportent les médias.

Sur l'antenne de CNN, le président de la commission de sécurité intérieure de la Chambre des représentants, Michael McCaul, a déclaré que la jeune femme était apparemment en proie à des problèmes psychologiques. "Je le tiens de très nombreuses sources. A l'évidence, par la manière dont elle a répondu au portail près de la Maison blanche, puis en faisant demi-tour pour foncer dans le Secret Service", a-t-il dit.

Cette fusillade intervient moins de trois semaines après la tuerie perpétrée par un ancien réserviste au Navy Yard, le centre administratif de la Marine américaine situé à 2,5 km du Capitole. Douze personnes avaient été tuées et le tireur abattu.

La Chambre des représentants et le Sénat étaient en séance, consacrée aux débats sur le budget et la dette, lorsque les tirs ont été entendus. Les parlementaires ont reçu ordre de se coucher à terre. Le Capitole a été rouvert au bout d'une heure environ, vers 15h00 (19h00 GMT).

L'incident a débuté lorsqu'un véhicule a heurté des barrières de sécurité sur la 15e Rue et Pennsylvania Avenue près de la Maison blanche.

La police s'est lancée à la poursuite du chauffeur pendant quelques minutes, sur environ trois kilomètres, avant que les agents n'ouvrent le feu près du Capitole. "Ils grillaient tous les feux rouges, c'était très dangereux", a raconté un témoin.

Deux policiers ont été blessés.

L'incident s'est produit alors que les parlementaires américains continuaient de chercher une solution à un désaccord entre démocrates et républicains qui a empêché le vote du budget et conduit à la fermeture des services administratifs.

Les employés fédéraux sont au chômage technique depuis mardi en raison de ce "shutdown". Malgré cette situation, les policiers assurant la sécurité des institutions continuent de travailler bien que n'étant pas payés.

Malgré un dispositif de sécurité très strict, plusieurs incidents similaires se sont déjà produits dans le secteur. En 1998, un déséquilibré avait forcé un barrage et tué deux policiers de faction avant d'être interpellé.

(Richard Cowan; Tangi Salaün et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M608962 le vendredi 4 oct 2013 à 09:13

    très bien eux ne mer-dent pas , et pas de bave_ure