Course contre la montre dans les décombres du Sichuan

le
0
Le tremblement de terre, qui a fait au moins 186 morts et 11.300 blessés samedi, constitue un premier test pour les nouveaux dirigeants chinois.

De notre correspondant à Pékin,

Les sauveteurs chinois se battaient dimanche contre le temps, dans les décombres du Sichuan. Comme l'a dit lui-même le premier ministre Li Keqiang, arrivé sur les lieux du tremblement de terre samedi, «les premières 24 heures sont cruciales pour sauver des vies». Le bilan du séisme de 6,6 degrés de magnitude survenu samedi matin était dimanche soir de 186 morts, 21 disparus et 11.300 blessés.

Dans cette région montagneuse et très peuplée, posée en bordure du plateau tibétain, les blessés continuaient d'affluer dans les hôpitaux submergés, aiguillés pour la plupart vers des tentes dressées en urgence. Si le bilan devait s'alourdir, ce drame ne devrait heureusement pas avoir l'ampleur de celui de 2008. À l'époque, un tremblement de terre d'une magnitude de 7,9 avait ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant