Courriels-Hillary Clinton dit avoir suivi l'exemple de son équipe

le
0
    WASHINGTON, 9 juillet (Reuters) - Hillary Clinton a démenti 
vendredi toute "imprudence" dans sa gestion d'informations 
classées confidentielles, expliquant qu'elle avait fait 
confiance au jugement de ses subordonnés au département d'Etat 
américain. 
    Après avoir soutenu depuis plus d'un an qu'elle n'avait pas 
reçu ou envoyé d'information classifiée à partir de sa boîte de 
messagerie personnelle et non autorisée, Hillary Clinton a 
reconnu vendredi que cela avait pu arriver involontairement. 
Mardi, le FBI a conclu que de tels échanges avaient eu lieu au 
moins 110 fois. 
    Hillary Clinton a dit qu'elle ne "pensait certainement pas" 
qu'elle échangeait des informations confidentielles à l'époque, 
tout en affirmant qu'elle suivait l'exemple de ses subordonnés 
sur le fait qu'une information soit considérée comme secrète ou 
pas. 
    "Je n'avais pas de raison de douter de leurs conclusions", a 
expliqué l'ex-chef de la diplomatie américaine à CNN, ajoutant 
qu'elle tenait ses ex-collègues dans "la plus haute estime". 
    Le FBI a recommandé qu'Hillary Clinton ne soit pas 
poursuivie le cadre de l'enquête sur l'usage de sa messagerie 
privée alors qu'elle était secrétaire d'Etat tout en déplorant 
l'"imprudence extrême" de celle qui représentera en novembre le 
Parti démocrate à la présidentielle.   
     La ministre américaine de la Justice, Loretta Lynch, a 
annoncé mercredi avoir suivi la recommandation du FBI. 
  
 
 (Julie Carriat pour le service français, édité par Danielle 
Rouquié) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant