Couronnes, bridges, soins dentaires... quels remboursements ?

le
0

La Sécurité sociale n'a jamais été très généreuse pour rembourser les soins dentaires. A quelques exceptions près, la charge repose sur les mutuelles et les complémentaires santé.

L'Assurance maladie n'assure qu'un tout petit minimum en matière de soins dentaires : quelques soins courants à des tarifs limités et remboursés à 70%, et certaines prothèses indispensables. Tout le reste est laissé aux mutuelles. Pour les assurés ayant besoin de soins dentaires, le choix du meilleur contrat est donc crucial.

Quelle prise en charge par la Sécurité sociale?

Comme chez le généraliste, la consultation du dentiste est tarifée par la Sécurité sociale à 23 euros, et 28 euros s'il s'agit d'un médecin stomatologiste conventionné. Sur cette base, elle rembourse 70%, soit pour le patient 16,10 euros ou 18,60 euros, en déduisant la participation forfaitaire de 1 euro, qui ne s'applique qu'aux actes des médecins stomatologistes. Les dépassements d'honoraires ne sont donc pas remboursés.

Les soins dentaires de base sont aussi pris en charge : détartrage, caries, extraction, dévitalisation, avec pour chacun un tarif conventionné avant et après 13 ans, remboursé à 70%. Pour les couronnes et les prothèses, les honoraires sont libres. De son côté l'Assurance maladie fixe une base de remboursement très limitée, moins de 200 euros, puis applique son taux de 70%. Quant aux implants ils ne sont pas remboursés.

» lire aussi: INFO LE FIGARO - La charge «accablante» de la Cour des comptes contre les chirurgiens-dentistes

Quels remboursements des assurances santé?

On comprend mieux pourquoi la prise en charge des soins, prothèses et implants dentaires est l'un des principaux critères à examiner dans un contrat d'assurance complémentaire santé. En la matière il y a les trois mêmes catégories d'actes: les soins dentaires courants, les prothèses, les implants.

En général toutes les mutuelles remboursent les frais de soins courants, laissés à la charge des assurés par la Sécurités sociale. De ce côté, pas d'inquiétude.

Pour les prothèses et les couronnes, la question est plus épineuse. Il s'agit de savoir quel pourcentage la complémentaire santé propose d'appliquer à la Base de Remboursement (BR) de la Sécurité sociale: 100%, 150%, 200%, 500%. De plus existe-t-il un plafond annuel de dépenses? Les meilleures mutuelles sont celles qui proposent le meilleur pourcentage, sans plafond de dépenses annuelles.

La prise en charge des implants est, généralement, proposée par les mutuelles sous forme de forfait par dent, avec ou sans plafond. Le forfait le plus élevé et déplafonné représente donc la meilleure offre.

» lire aussi:Optimisez le remboursement de vos prothèses dentaires

Les possibilités de renfort sur le poste dentaire

Les contrats d'assurance «responsables» limitent leurs remboursements dentaires à 125% des tarifs de la Sécurité sociale. Pour les assurés, les frais dentaires à assumer seuls sont donc importants. Cependant, ils peuvent aujourd'hui souscrire une assurance dite «sur-complémentaire» pour renforcer certaines garanties, notamment celle des soins dentaire. A étudier de près avec votre assureur ou courtier...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant