Courbis ironise sur l'arbitrage mais ne crache pas sur le point pris

le
0
Courbis ironise sur l'arbitrage mais ne crache pas sur le point pris
Courbis ironise sur l'arbitrage mais ne crache pas sur le point pris

« Si on fait une analyse arithmétique, ce n'est pas une bonne opération, analysait Rolland Courbis au micro de beIN Sports après le match nul de Montpellier à domicile contre Monaco vendredi soir (1-1). Mais d'un autre côté, on se contente de ce petit point. Je regrette un peu, mais bon, on sait très bien que pour les arbitres, avec ces matchs qui sont vraiment serrés, ce n'est pas évident. Mais ce que je voudrais savoir, c'est combien il faut de joueurs hors-jeu pour qu'un but soit refusé. Est-ce que c'est deux ou est-ce que c'est trois ? J'aimerais connaître cette réponse-là. Mais d'un autre côté, on ne peut pas se servir d'excuses. Mais ce n'est pas nouveau que j'ai la possibilité de faire le constat suivant : quand on est à domicile et qu'on a des problèmes, il faut que l'on compte sur nous. C'est ce que j'essaye de faire comprendre à mes joueurs. Il n'y a pas un petit coup de pouce du destin, il n'y a pas de but ric-rac, puisque j'ai vu que le terme ric-rac était le terme à la mode, donc j'essaye de garder cette mode-là. »

« Désolé de ne pas avoir été d'accord avec cette éventualité »

Sans perdre ce second degré qui fait son charme, l'entraîneur montpelliérain s'assurait ensuite que son message soit bien reçu. « Ce soir (vendredi), ne pensez pas que l'on soit satisfait. On prend un point qui se rajoute aux 17 petits points que nous avions déjà, et nous sommes à 18 journées de la fin. Monaco devait gagner pour rejoindre le PSG, même provisoirement. Ce sont tous les calculs que j'avais vus avant le match, on est désolé de ne pas avoir été complètement d'accord avec cette éventualité. Et même si on a deux-trois situations dangereuses, on se contentera de dire ce soir qu'on n'a pas la tête ni la gueule d'un 17eme, mais malheureusement, nous le sommes. Là aussi, ça fait trois fois 18, je ne veux pas faire d'erreurs, mais ça fait encore beaucoup de points à prendre. »

« Quatre-cinq joueurs qui retrouvent le niveau qu'ils avaient perdu »

En ce qui concerne son renfort du Mercato, Mbaye Niang, Courbis avoue qu'il est ravi de le compter parmi ses rangs. Et apprécierait que l'ensemble de son effectif se bonifie avec les matchs. « L'arrivée de Mbaye est une très bonne chose pour nous, mais je ne vous apprendrai pas non plus qu'on est dans un sport collectif, et sans l'amélioration de chacun, on ne pourra pas faire de miracles. Mais comme je vois quand même quatre ou cinq joueurs qui retrouvent un niveau qu'ils avaient perdu, on avance tranquillement. On a maintenant une semaine pour préparer trois matchs amusants : Sochaux à Sochaux, le PSG au Par et Nice ici pour le troisième match en huit jours. On va se préparer avec beaucoup de plaisir en espérant que ce ne sera pas un plaisir pour les adversaires qu'on va rencontrer. » Du Courbis dans le texte.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant