Cour suprême : victoire majeure pour le mariage gay aux USA

le
4
Cour suprême : victoire majeure pour le mariage gay aux USA
Cour suprême : victoire majeure pour le mariage gay aux USA

Aux Etats-Unis, le mariage n'est plus défini exclusivement comme l'union entre un homme et une femme. Ainsi en a décidé la Cour suprême, qui a invalidé ce mercredi une loi de défense du mariage datant de 1996. Cette décision est victoire majeure pour les militants en faveur du mariage gay.

Elle va permettre aux couples gays légalement mariés, dans 12 Etats sur 50 et dans la capitale Washington, d'avoir accès aux mêmes avantages fédéraux que les couples hétérosexuels et d'être reconnus sur l'ensemble du territoire.

« On est en train d'adopter et on va pouvoir apporter à notre famille toute la stabilité nécessaire », s'est réjoui juste après l'annonce Olivier, un Français marié à un Américain depuis trois ans à Washington, ville qui permet déjà l'union entre homosexuels.

Sous un soleil de plomb, une foule d'environ un millier de personnes, surtout des jeunes et des pro-mariage gay, s'était rassemblée devant la Cour Suprême pour réagir à la décision tant attendue. Amanda Manolo, 19 ans, étudiante à Los Angeles, s'est dit ravie en concluant que «les gens pourront bénéficier des aides fédérales» normalement allouées aux couples mariés.

Cette loi datant de 1996, pour «la défense du mariage» défini comme l'union entre un homme et une femme, est «anticonstitutionnelle car elle est une privation de l'accès à la liberté des personnes qui est protégé par le 5e amendement», a tranché la haute Cour, se rangeant ainsi à l'avis de l'administration Obama.

Une veuve homosexuelle de New York, Edith Windsor, soutenue par l'administration Obama, réclamait que cette loi fédérale, dite DOMA (Defense of marriage Act), soit invalidée, car discriminatoire. Sur Twitter, le président américain a salué «un grand pas en avant». « La Cour suprême a corrigé une injustice et notre pays s'en porte mieux », a-t-il précisé un peu plus tard. « Cette décision est une victoire pour les couples qui se battent ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • knbskin le mercredi 26 juin 2013 à 23:57

    .../... en passant par les peines de 500 ans de prison, réellement exécutées. C'est un autre monde. Que chacun apprécie ou non. J'en apprécie certains côtés, d'autres moins. Il me semble par contre qu'une militant français du PS vit certainement très difficilement aux US ... pays de la liberté avant tout, et où un "pauvre" est considéré comme un paresseux, jamais comme une victime.

  • knbskin le mercredi 26 juin 2013 à 23:51

    Je ne sais pas, janaliz ... Ce dont je suis certain c'est que la société américaine sécrète des groupuscules fanatiques des mères poreuses, de l'ectogenèse, du transhumanisme - qui seraient classés d'"extrême droite" en France, mais qui su ce sujet, plaisent aux militants LGBT. Quant à la Cour Suprême, elle dit le droit US, qui est ... le droit US, avec ses spécificités, de la peine de mort largement pratiquée au mariage gay. .../...

  • janaliz le mercredi 26 juin 2013 à 22:49

    A force de les nourrir avec des ogm... Le soleil vert irradie leur intelligence....

  • M7582248 le mercredi 26 juin 2013 à 21:17

    Il ne faut jamais désespérer de la capacité de compréhension de certains. Ainsi ce que reconnait la Cour suprême, c'est que ce que l'on dénomme "mariage" est en fait un concept historique, ethnologique. Càd fonction d'une société et d'une époque.Et quand on regarde cela on constate qu'il y a ou a eu une grande variété des conceptions....Donc concevoir que le mariage c'est: 1H + 1F n'est qu'une des formes...