Cour des comptes : trot, c'est trop

le
1
L?IFCE a perdu l?essentiel de sa raison d?être, mais les « ajustements nécessaires n?ont pas été effectués en ce qui concerne les ressources humaines ou les implantations territoriales », note la Cour des comptes.
L?IFCE a perdu l?essentiel de sa raison d?être, mais les « ajustements nécessaires n?ont pas été effectués en ce qui concerne les ressources humaines ou les implantations territoriales », note la Cour des comptes.

La formulation choisie par la Cour des comptes a un grand mérite, celui de la clarté ! Voici le titre du rapport : « L'Institut français du cheval et de l'équitation (IFCE) : une réforme mal conduite, une extinction à programmer." En d'autres termes, voici l'histoire d'un organisme dont la mission initiale n'existe pratiquement plus, mais qui continue de prospérer tranquillement, comme si de rien n'était?

L'IFCE est le fruit de la fusion, en 2010, de l'Établissement public des haras nationaux (EPHN) et de l'École nationale d'équitation (ENE). Le constat dressé, cinq ans après, est celui d'une disproportion coûteuse pour les finances publiques entre, d'un côté, les ressources humaines et le patrimoine immobilier de l'IFCE et, de l'autre, les missions de service public dont il a la charge.

Un parc immobilier démesuré

Au moment de la fusion, l'idée est la suivante : assurer l'approvisionnement en équidés de l'ensemble de la sphère publique, en premier lieu pour l'ex-École nationale d'équitation, mais plus largement pour toutes les administrations utilisatrices de chevaux (armée de terre, garde républicaine et le ministère de l'Intérieur pour la police montée). Seul problème : les administrations de la Défense et de l'Intérieur ont d'emblée refusé ce schéma? Parallèlement, il a été également décidé de mettre fin à l'étalonnage public (l'activité de reproduction des chevaux),...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga il y a 10 mois

    fermer est la solution...mais il faut des ouilles.