Cour des comptes - Skier en Lorraine : une idée ruineuse !

le
0
La recommandation de la Cour des comptes : « cesser l'exploitation de la piste de ski dans les plus brefs délais ».
La recommandation de la Cour des comptes : « cesser l'exploitation de la piste de ski dans les plus brefs délais ».

Contrairement à leurs habitudes, les magistrats de la Cour des comptes n'ont pas tourné autour du pot. L'unique recommandation qui conclut le rapport sur la piste de ski intérieure d'Amnéville est sèche, sans appel ni excuses : « cesser l'exploitation de la piste de ski dans les plus brefs délais ». C'est dire s'il y a urgence...

Le Dubaï lorrain

Un peu à l'image de Dubaï, Amnéville décide, en 2002, d'édifier une superbe piste de ski intérieure, la première en France. La municipalité cherche alors à redynamiser l'ancienne cité minière. Rien n'est trop beau pour relancer l'économie : des cures thermales, un zoo, un casino et donc la fameuse piste inaugurée en 2005. Trois ans après, la folie des grandeurs ne faiblit pas : les élus décident d'étendre la piste afin qu'elle devienne, avec 90 mètres de bosses et de plats, la plus longue au monde. Le montant des travaux est, lui aussi, une sorte de record : 20 millions d'euros hors taxes.

L'ennui, c'est que les skieurs lorrains boudent assez vite l'attraction. Après trois années de succès, la fréquentation chute. Elle passe de 106 000 visiteurs en 2010 à 96 000 en 2014. Le nombre d'heures vendues diminue de 9 % durant cette période et, note la Cour des comptes, cet indicateur reste « très inférieur à l'estimation de fréquentation faite avant la réalisation » de la piste : 153 601 skieurs par an. Dès 2010, il manque donc près de 30 % de...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant