Cour des comptes : Carcassonne, exemple d'une intercommunalité mal ficelée

le
1
Malgré l'intercommunalité, les dépenses de personnel de la ville de Carcassonne sont passées de 25,4 millions d?euros en 2005 à 33,8 millions en 2014.
Malgré l'intercommunalité, les dépenses de personnel de la ville de Carcassonne sont passées de 25,4 millions d?euros en 2005 à 33,8 millions en 2014.

C'est une simple intercommunalité parmi les 2 136 groupements de communes en France. Une des 226 « communautés d'agglomération » créées sur le territoire, que la Cour des comptes a choisi de mettre en avant dans son rapport annuel 2016 pour « illustrer des défaillances persistantes de l'intercommunalité » : Carcassonne Agglo.

Elle a été créée en 2001, à l'origine avec 16 communes, puis a grossi au fil du temps jusqu'à regrouper 73 communes où vivent 105 000 personnes : « La communauté d'agglomération a considérablement étendu son périmètre géographique, sans forcément parvenir à en assurer la cohérence » - il faut compter environ une heure en voiture pour rallier le centre-ville aux communes les plus éloignées.

Explosion des effectifs

Parallèlement, le regroupement de communes n'a pas provoqué les économies espérées, au contraire même. Par exemple, un centre intercommunal d'action sociale (CIAS) a été créé en 2003 pour gérer la politique médico-sociale : celui-ci a beau employer plus de 1 000 agents aujourd'hui, cela n'a pas empêché 45 des 73 communes de la communauté d'agglomération de conserver un centre communal d'action sociale.

De plus, les effectifs de la communauté d'agglomération ont doublé entre 2007 et 2014, tandis que, dans le même temps, ceux de la commune de Carcassonne n'ont pas cessé d'augmenter : les dépenses de personnel de...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2286010 le mercredi 10 fév 2016 à 13:14

    Une information intéressante aurait été de trouver un exemple d'intercommunalité qui aurait générée des économies...Nos élus, du plus modeste aux plus connus, se foutent de nous. L'exemple venant de haut, il faut attaquer non pas par la racine, mais à la tête !: