Coups de feu et barricades à Brazzaville au Congo

le
0
 (Actualisé avec précisions, contexte) 
    BRAZZAVILLE, 4 avril (Reuters) - Des coups de feu ont été 
échangés lundi à Makélékélé, un quartier de Brazzaville, fief de 
l'opposition congolaise, entre des policiers et des tireurs non 
identifiés, ont rapporté des témoins. 
    Il s'agit de la première flambée de violence significative 
depuis la réélection controversée fin mars du président Denis 
Sassou Nguesso.   
    Dans cet arrondissement du sud de la capitale, des jeunes, 
partisans de l'opposition, ont par ailleurs érigé des 
barricades, aux cris de "Sassou, va-t-en !". 
    Ils sont mis le feu aux bureaux de la mairie 
d'arrondissement et au commissariat de police. 
    Les tirs, qui ont également eu lieu à Bacongo, autre place 
forte de l'opposition, ont commencé à trois heures du matin 
(02h00 GMT) et ont duré jusqu'à 06h00. Ils ont repris autour de 
08h00. Des hélicoptères de l'armée survolaient alors le sud de 
Brazzaville, ont rapporté des témoins. 
    Denis Sassou Nguesso dirige la République du Congo depuis 37 
ans quasiment sans discontinuer. Il a été réélu le 20 mars après 
avoir fait adopter, par référendum en octobre 2015, des réformes 
supprimant les diverses limitations aux mandats présidentiels 
qui l'auraient empêché de se représenter. 
    Les candidats de l'opposition ont estimé que le scrutin de 
fin mars était frauduleux et ont appelé à une campagne de 
désobéissance civile. 
    La grève générale a été très suivie la semaine dernière dans 
les quartiers sud de Brazzaville, mais ignorée dans le nord de 
la capitale où le président est populaire. 
    Après le scrutin présidentiel, le département d'Etat 
américain a dit avoir été informé de nombreuses irrégularités et 
a critiqué la décision du gouvernement de couper toutes les 
télécommunications durant le vote. 
    Au moins 18 personnes ont été tuées par les forces de 
sécurité lors des manifestations de l'opposition organisées 
avant la tenue du référendum du mois d'octobre. 
 
 (Aaron Ross; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant