Coupe du monde : Pelous reconnaît la supériorité néo-zélandaise

le
0
Coupe du monde : Pelous reconnaît la supériorité néo-zélandaise
Coupe du monde : Pelous reconnaît la supériorité néo-zélandaise

Eliminés en demi-finales de la Coupe du monde des moins de 20 ans, les Bleuets n'ont rien pu faire face à la jeune génération de la Nouvelle-Zélande. Fabien Pelous, manager de cette équipe de France, a reconnu le nette supériorité des All Blacks.

Les Bleuets ont été corrigés (45-7) par une étincelante équipe des All Blacks en demi-finales de la Coupe du monde des moins de 20 ans, lundi à Calvisano en Italie. Fabien Pelous et Olivier Magne respectivement manager et entraîneur de cette jeune équipe, se montrent catégorique, l’équipe de France est encore loin du niveau des équipes de l’hémisphère sud.

« Nous sommes déçus de la défaite, mais il y a malgré tout toujours des choses à retirer, déclare le manager de l’équipe de France, Fabien Pelous, à l’AFP, et là, je crois que les joueurs ont compris qu'ils étaient encore loin du compte. Même si on restait sur une victoire contre les Anglais, on est encore loin du niveau de l'hémisphère Sud. Oui, on a été à la hauteur en mêlée, en conquête, mais il fallait essayer de les maintenir dans ce jeu-là et nous n'y sommes pas arrivés. »

Une troisième place pour finir ?

Un avis partagé par son collègue Olivier Magne. « Déçus évidemment, mais face à une équipe comme celle-là qui nous a donné une leçon de rugby, la déception est un peu moindre, avoue t-il à l’AFP. C'est une équipe qui joue le rugby qu'on aimerait voir dans notre championnat, un niveau que nos joueurs ne pratiquent pas assez régulièrement pour pouvoir rivaliser face à une telle équipe, précise l’entraîneur au poste depuis 2013. Il faut nous employer dix fois plus qu'eux pour essayer de franchir leur défense et eux, dès qu’ils ont le ballon ils sont très efficaces. »

En effet, avec trois essais encaissés en huit minutes les Bleuets se sont rapidement effondrés. Cependant, avec une belle victoire face aux Anglais et une demi-finale, tout n’est pas à oublier, et la troisième place reste encore accessible, pour que Fabien Pelous, qui part a Toulouse après la compétition, finisse sur une bonne note.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant