Coupe du monde : La France ne fait pas peur à la presse irlandaise

le
0
Coupe du monde : La France ne fait pas peur à la presse irlandaise
Coupe du monde : La France ne fait pas peur à la presse irlandaise

Au lendemain d'une victoire étriquée des Bleus contre la Roumanie (38-11), la presse irlandaise n'a pas été impressionnée par la performance du XV de France. Un match qui a quand même permis aux futurs adversaires de la bande à Dusautoir de prendre des renseignements avant la " finale " du groupe le 11 octobre prochain.

On ne peut pas dire que pour son deuxième match de Coupe du monde l'équipe de France ait rassuré ses supporters. L'Irlande, figurant dans la même poule que les joueurs de Philippe Saint-André, a aussi suivi ce match avec attention. Pour The Herald, qui fait remarquer que les treize changements effectués par le sélectionneur tricolore ont eu une incidence sur le match, « le bonus est arrivé tardivement pour la France ». Le tabloïd note aussi que les Roumains « ont gêné particulièrement les Français dans les rucks et les ballons portés ». Des enseignements dont l'Irlande devra se servir pour son match face à la Roumanie.

Pour le XV de France, l'essentiel était bien de boucler la rencontre avec le bonus offensif afin de rester dans la course à la première place avec l'Irlande. The Irish Times met en lumière que la France « a été ralentie mais a su passer la seconde » pour prendre les commandes d'un « match piège et soporifique, marqué par de nombreuses erreurs ». Les multiples changements opérés dans les lignes françaises ont laissé l'impression d'un « match joué par une collection d'individualités sans consistance ». Un jugement sévère mais le quotidien le plus populaire d'Irlande attribue de bonnes notes à Louis Picamoles et Noa Nakaitaci « qui seront, c'est sûr, au rendez-vous de Cardiff » face au XV du Trèfle.

Pour la presse irlandaise, le moins rassurant est le contenu d'une première période qui, contre des nations comme l'Argentine ou la Nouvelle-Zélande, de possibles adversaires en quarts de finale, pourrait s'avérer fatal. Pour le Irish Examiner, le match face à la Roumanie « sonne comme un rappel pour l'Irlande » qui devra se méfier du jeu des avants roumains. « Une rencontre difficile qui, à l'image du Japon face à l'Afrique du Sud, montre qu'il n'y a pas de match facile dans cette Coupe du monde ». Il y a fort à parier que le sélectionneur irlandais « fera lui aussi de nombreux changements pour affronter la Roumanie. » Le Irish Independent estime que « l'Irlande ne tremblera pas dans ses bottes après ce match » et va même plus loin en disant que « Joe Schmidt peut dormir sur ses deux oreilles au vu de la performance d'une équipe de France qui a paru désorganisée ». Mais le quotidien le plus vendu d'Irlande rappelle que les coéquipiers du capitaine Thierry Dusautoir « seront sans aucun doute beaucoup plus réglés le 11 octobre prochain pour l'apogée de la poule D ». Un match qui fait déjà saliver à Dublin.

Jordi Demory

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant