Coupe du monde (H) : La France domine l'Egypte

le
0
Coupe du monde (H) : La France domine l'Egypte
Coupe du monde (H) : La France domine l'Egypte
Deuxième victoire pour l'équipe de France en Coupe du monde ce lundi. Après un succès sur le fil face à la Serbie dimanche, les hommes de Vincent Collet ont logiquement dominé l'Egypte. Les Bleus, sans Diaw, ménagé, s'imposent 94 à 55 et font un grand pas vers les 8emes de finale.

Ils sont fait le métier ! Après avoir échoué face au Brésil samedi pour deux petits points (63-65) et avoir sonné la charge de la révolte le lendemain face à la Serbie, battue sur le fil (74-73), la France a livré une partition solide ce lundi face à l'Egypte, s'imposant 94-55.

Un match costaud et appliqué pour des Bleus que Vincent Collet avait sérieusement mis en garde. Ce match-là, sur le papier, devait leur revenir. Mais pour s'en assurer, il fallait du sérieux et, surtout, ne pas aborder les rivaux du jour avec un excès de confiance qui, par le passé, leur avait déjà joué de - sales - tours.

Des consignes appliquées à la lettre par le Team France qui attaquait d'emblée et bouclait le premier quart temps 23-15 sans se mettre en difficulté. Le deuxième temps de jeu prenait des allures de correction. Face à des adversaires qu'ils n'avaient plus affronté depuis les Jeux de Los Angeles en 1984, l'équipe de France, avec une réussite insolente (13/17 à 2 points, 6/9 à 3 points), creusait l'écart, saluant au passage, le premier panier d'Evan Fournier dans la compétition (49-26).

Restait à confirmer en 2eme mi-temps. Et faire fructifier les 23 points d'avance à la pause (49-26). Boris Diaw, préservé, assistait à la démonstration, en spectateur. Le banc bleu, ouvert très tôt, continuait son long travail de sape. Jusqu'à ce que les Pharaons, totalement asphyxiés par la défense française, rendent, définitivement, les armes. L'équipe de France s'impose 94-55 et fait le plein de confiance avant de retrouver l'Espagne mercredi.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant