Coupe du monde 2014 : sur le penalty, Robben "a accentué sa chute"

le
0
L'incompréhension d'Ochoa, le portier mexicain, à la suite de la décision arbitrale qui permet à Huntelaar de marquer le second but des Pays-Bas face au Mexique (2-1).
L'incompréhension d'Ochoa, le portier mexicain, à la suite de la décision arbitrale qui permet à Huntelaar de marquer le second but des Pays-Bas face au Mexique (2-1).

Pays-Bas-Mexique est typique de ces affiches de Coupe du monde où la tension et l'engagement physique sont à leur comble. À un tel niveau, la rencontre peut basculer des deux côtés, et rapidement. L'issue du match, avec la qualification des Pays-Bas acquise en fin de match (2-1), est également liée aux choix de l'arbitre du match, le Portugais Pedro Proença. "C'est un excellent arbitre, très réputé", explique Bruno Derrien, ancien arbitre international et consultant pour Le Point.fr. Le Portugais a déjà officié au cours d'une finale de Ligue des champions* et lors de la finale du dernier Euro*. Ce Pays-Bas-Mexique est déjà sa troisième rencontre de Coupe du monde. Pedro Proença a en effet arbitré Cameroun-Croatie (0-4 et l'expulsion d'Alexandre Song) et Japon-Colombie (1-4). Retour sur ses choix qui ont, à tour de rôle, agacé les supporteurs, qu'ils soient néerlandais ou mexicains. Retrouvez le résumé de la rencontre : Les Pays-Bas l'emportent au bout du suspense ! 20e min : dangereux pieds hautsL'action : Herrera affole la défense néerlandaise dans la surface de réparation. Puis, il subit une charge de Ron Vlaar et de Stefan De Vrij : les deux défenseurs ont chacun un pied en l'air au niveau du visage du Mexicain. Sur le banc, les joueurs et le staff mexicains laissent exploser leur colère et réclame un penalty, que l'arbitre ne sifflera pas....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant