Coupe du monde 2014 - Nigeria : un sérieux outsider ?

le
0
Les joueurs de Stephen Keshi veulent imiter leurs glorieux aînés.
Les joueurs de Stephen Keshi veulent imiter leurs glorieux aînés.

La Coupe d'Afrique des nations 2013, en Afrique du Sud, ne restera pas dans les annales. Des pelouses déplorables, des stades à moitié vides et une ambiance qui faisait défaut résument la compétition qui devait initialement se dérouler en Libye. Mais cette compétition a relancé le Nigeria. Rangés à la 44e place du classement Fifa, les Super Eagles n'ont pourtant pas le visage de leurs glorieux aînés de 1994. Lors du Mondial aux États-Unis, les Nigérians, premiers de leur groupe, avaient été éliminés par l'Italie en huitième de finale à cause d'un but de Roberto Baggio inscrit dans les derniers instants de la partie. Quatre ans plus tard en France, l'équipe emmenée par Jay-Jay Okocha accède au même rang de la compétition mais se fait plus sèchement éliminer (défaite 4-1 face au Danemark).

Au total, les Super Eagles ont disputé quatre Coupes du monde. Pour ce Mondial 2014, ils devront affronter l'Argentine, qui, en quatre confrontations en Coupe du monde, les a toujours battus. Les deux autres adversaires, l'Iran et la Bosnie-Herzégovine, semblent plus à la portée des joueurs de Stephen Keshi. Ce dernier, enfant du pays, est réputé pour des prises de position tranchées. "Les Blancs viennent en Afrique simplement pour l'argent. Ils ne font rien d'autre que ce que nous - entraîneurs africains - pouvons faire. Ce n'est pas raciste, mais c'est comme ça", avait-il notamment déclaré à l'issue de la CAN. Ce coach, ancien joueur du RC...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant