Coupe du monde 2014 - Mexique : Miguel Herrera, un ambitieux en mission

le
0
Le Mexique, emmené par Miguel Herrera, va participer à sa sixième phase finale consécutive de Coupe du monde.
Le Mexique, emmené par Miguel Herrera, va participer à sa sixième phase finale consécutive de Coupe du monde.

Il est l'homme qui a stoppé l'hémorragie ! La situation semblait pourtant bien compromise à l'heure de jouer un barrage crucial contre la Nouvelle-Zélande, en novembre dernier. En effet, entre septembre et octobre 2013, ce ne sont pas moins de quatre sélectionneurs qui se sont succédé sur le banc de l'équipe nationale mexicaine ! Après les échecs cumulés de José Manuel de la Torre, Luis Fernando Tena et Víctor Manuel Vucetich, c'est Miguel Herrera qui a hérité d'un poste qui semblait jusque-là maudit ! Et d'une mission qui, malgré le statut d'archifavori du Mexique sur le continent, paraissait en tout point compromise : qualifier la Tri pour sa sixième Coupe du monde consécutive.Car après des défaites contre le Honduras, les États-Unis et le Costa Rica en phase éliminatoire, cumulées à cinq matchs nuls sans savoir, personne ne donnait cher de la peau des Mexicains au pays des Mayas. Il a fallu l'arrivée de l'ancien coach du Club América, champion du Mexique en titre, pour ramener un vent de fraîcheur sur le pays et raviver l'espoir. Et aux grands maux, les grands remèdes. Pour accomplir sa tâche, le sélectionneur a pris une décision forte : celle de l'identité nationale ! En effet, pour jouer le match de barrage face aux All Whites, le sanguin sélectionneur de la Tri a misé uniquement sur des joueurs du championnat mexicain ! Et ça marche : 5-1 puis 4-2 pour le Mexique et un bail prolongé pour l'homme qui avait raté le Mondial...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant