Coupe du monde 2014 : les États-Unis dominent le Ghana dans un match fou

le
0
Jürgen Klinsmann et le joueur du FC Nantes Bedoya gagnent leur premier match du tournoi.
Jürgen Klinsmann et le joueur du FC Nantes Bedoya gagnent leur premier match du tournoi.

Les hommes de Jürgen Klinsmann réussissent leur entrée en matière dans cette Coupe du monde 2014 et font la bonne opération de la soirée. Et ce succès s'est construit contre leur bête noire depuis deux éditions (2006 et 2010) : le Ghana. Les Black Stars avaient en effet battu les Américains en phase de groupes en 2006 et en huitième de finale en 2010.

Cela a été un match fou ! Les États-Unis ont dominé à la surprise générale le Ghana (2-1), en ouvrant le score par Dempsey au bout de 30 secondes, puis en reprenant l'avantage par Brooks en fin de match, quatre minutes après l'égalisation d'André Ayew, lundi à Natal, dans le groupe G du Mondial. Et voilà les États-Unis à la deuxième place du groupe derrière l'Allemagne, qui avait démantelé plus tôt dans l'après-midi le Portugal d'un Cristiano Ronaldo transparent (4-0). Qui aurait parié là-dessus ? Le scénario fut incroyable ! Dempsey n'a donc attendu qu'une demi-minute de jeu pour, d'une accélération bien sentie, se jouer de Muntari et Boye et ouvrir le score (le but le plus rapide en Coupe du monde, c'est le Turc Hakan Sukur qui l'a inscrit en 2002 en 11 secondes).

Puis, après une seconde période dominée par le Ghana, André Ayew égalisa à la 82e minute. Fin de l'histoire ? Non, car Brooks redonnait l'avantage à la Team USA quatre minutes après le but de l'aîné des frères Ayew. Pendant ce match, "Coach Klinsie" est passé par toutes les émotions, comme quand il a laissé exploser...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant