Coupe du monde 2014 : les Diables rouges, bien pâles, se qualifient !

le
0
La joie des Belges après le but d'Origi (87e, 1-0) qui permet aux Diables rouges de se qualifier pour la huitième de finale.
La joie des Belges après le but d'Origi (87e, 1-0) qui permet aux Diables rouges de se qualifier pour la huitième de finale.

Même au stade Maracanã, il est possible de mal jouer au football. Toutefois, il n'est pas nécessaire de bien jouer pour l'emporter. Les Belges le savent mieux que personne ce soir : auteurs d'un match insipide - certains supporteurs ont été aperçus en train de faire la sieste -, ils s'imposent grâce à un but d'Origi (87e). L'ancien Lillois, parfaitement trouvé par Hazard, qui s'est réveillé subitement, permet de qualifier les Diables rouges pour la huitième de finale de cette Coupe du monde. Mais les occasions ont été si rares et le jeu, si pauvre, que les Belges savent qu'ils ont tout fait à part convaincre.

Mertens, l'activité pas payée

Et le match n'a pas tardé à s'enfoncer dans l'ennui. Certes, en début de match, les Belges ont tenté de prendre le jeu en main. Illustration de cette volonté : Mertens, acteur de la plupart des tentatives pour les Diables rouges. Il lance d'abord Lukaku, mais Ignashevich intervient (14e). Ensuite, le joueur de Naples enchaîne avec une frappe des 25 mètres (20e), un nouveau tir qui passe au-dessus (22e) et une autre tentative repoussée par Akinfeev. Toutefois, à l'image de son équipe, il manque de réalisme. Les Belges n'y arrivent pas, et Vermaelen doit même quitter les siens. Le défenseur d'Arsenal, qui avait senti une gêne à l'arrière de la cuisse à l'échauffement, cède sa place dès la 31e (changement avec Vertonghen).

En face, les Russes, entraînés par Capello, se contentent d'attendre...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant