Coupe du monde 2014 : la liesse des Algériens, l'intox de l'extrême droite

le
0
28 interpellations ont eu lieu dimanche soir. Des débordements réels mais limités.
28 interpellations ont eu lieu dimanche soir. Des débordements réels mais limités.

La belle histoire des Bleus en Coupe du monde a privé le FN d'un de ses thèmes porteurs. Rappelez-vous : avant la qualification in extremis de l'équipe de France, grâce à un doublé du titi de Paris Mamadou Sakho face à l'Ukraine, Marine Le Pen dissertait sur le désamour du pays pour cette équipe de gamins "mal élevés qui ne suscitaient pas la fierté nationale, qui d'ailleurs se moquaient manifestement du fait de représenter la France". Et puis, patatras ! Coachés par Didier Deschamps, les voyous se sont mis à gagner et à marquer des buts. Et la France veut croire que Benzema sera son nouveau Zidane. Heureusement, il reste au FN l'équipe d'Algérie et ses supporteurs en France. Les débordements qui ont lieu lundi soir en marge de leur liesse suite à la victoire des Fennecs face à la Corée du Sud ont donné à l'extrême droite du grain à moudre. Un certain Julien Sanchez - maire FN de Beaucaire - voit dans cet enthousiasme la preuve de "l'importance du phénomène migratoire", Marion Méréchal Le Pen préfère souligner la déferlante communautariste, tandis que le soir même, Florian Philippot prophétise par avance le silence des autorités. Des incidents réels, mais limités La police et la presse se sont pourtant fait l'écho de débordements et de dégradations la nuit passée. 25 voitures ont été brûlées dans le Nord, une supérette a été vandalisée à Vaux-en-Velin. Citée par France TV, qui a vérifié les exactions de la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant