Coupe du monde 2014 : Jacques Chirac, fou de foot... et de jalousie ?

le
0
Bernadette et Jacques Chirac poussent des cris devant leur téléviseur.
Bernadette et Jacques Chirac poussent des cris devant leur téléviseur.

Ces derniers temps, Bernadette Chirac s'est montrée loquace dans les médias. La santé de son mari, ses liens avec Nicolas Sarkozy, sa fille Claude... Cette fois-ci, c'est son rapport au football qu'elle a abordé au micro de France Info. À la veille du match capital des Bleus contre la Suisse, l'ex-première dame a avoué être une téléspectatrice assidue.

"Nous suivons, Jacques et moi, avec ardeur et empressement [ces] épreuves de Coupe du monde", lâche Bernadette Chirac sur les ondes de la radio. "Nous poussons des cris comme beaucoup de téléspectateurs", confesse-t-elle même. Son pronostic pour la rencontre contre les Helvètes ? Attention, danger... Même "s'ils ne sont pas tellement forts, il faut se méfier des Suisses", avertit-elle. L'élue corrézienne prédit aux Bleus un avenir radieux : "Didier Deschamps est excellent. Nous lui envoyons tous nos voeux d'encouragement. Il va gagner !"

Bernadette interdite de vestiaires

Ce n'est pas un secret, Jacques Chirac est féru de football. "À l'Élysée, quand il était président et qu'il y avait un match, ce n'était pas la peine de compter avoir une conversation quelconque, même sur un sujet banal, parce qu'il était installé devant l'écran. Il mangeait quand il avait le temps, il n'y en avait que pour le foot", confirme Bernadette Chirac.

L'ancienne première dame s'est laissée aller à une autre confidence : Jacques Chirac refusait qu'elle rencontre les joueurs dans les vestiaires. "Mon mari m'avait...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant