Coupe du monde 2014 - Italie : le piège costaricain

le
0
Cesare Prandelli (gauche) et Jorge Luis Pinto (droite) s'affrontent vendredi pour une place en huitième de finale.
Cesare Prandelli (gauche) et Jorge Luis Pinto (droite) s'affrontent vendredi pour une place en huitième de finale.

Tombeur-surprise de la Celeste lors de son premier match au Brésil, le Costa Rica croit désormais sérieusement en ses chances de qualification au moment d'affronter la Nazionale, vendredi soir à 18 heures. Une confrontation qui résonne déjà comme un choc entre les deux leaders du groupe D, mais surtout comme une opposition inédite en phase finale de Coupe du monde. En effet, le seul match qui a opposé la Squadra Azzurra aux Costaricains remonte au 11 juin 1994 en amical (victoire de l'Italie 1-0).

"Tutto a posto !"

Après une prestation convaincante et une victoire décisive face aux Anglais dimanche dernier (2-1), les Transalpins sont aujourd'hui gonflés à bloc pour décrocher le billet des huitièmes de finale. Le milieu de terrain de l'AS Rome et la Nazionale, Daniele De Rossi, considéré aujourd'hui comme un joueur-clé de l'Italie, a déjà donné le ton hier en conférence de presse : "C'est une équipe qui a surpris tout le monde. Personne ne s'attendait à ce qu'ils battent une grande équipe comme l'Uruguay de façon aussi claire. Nous sommes prêts..., ça va être un grand match."

En Italie, "on change une équipe qui gagne" :

Pourtant, malgré le succès contre les Anglais, la formation italienne alignée par Prandelli ne sera pas la même contre le Costa Rica. La très belle prestation du gardien du PSG Salvatore Sirigu n'a pas suffi à l'installer durablement dans les cages transalpines : le Turinois Gianluigi Buffon reprend sa place...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant