Coupe du monde 2014 - Espagne : "L'autre abdication"

le
0
La déception de F. Torres, hier, après la défaite face au Chili (2-0). La presse évoque la fin d'une époque en or.
La déception de F. Torres, hier, après la défaite face au Chili (2-0). La presse évoque la fin d'une époque en or.

Mercredi, au matin du deuxième match en Coupe du monde de l'Espagne, la presse donnait déjà le ton. "À la vie ou à la mort", titrait le quotidien Sport, alors que Marca affichait un message clair : "Ganar" (gagner). Mais ni les avertissements ni les encouragements n'ont suffi : mercredi soir, au stade Maracanã, la Roja s'est une nouvelle fois inclinée (2-0). Une défaite cinglante contre le Chili dont la façon de jouer, rapide, portée par l'avant, est si proche de l'Espagne victorieuse, celle d'avant ce Mondial au Brésil.Retrouvez le résumé de la rencontre : Au Maracanã, la Roja sort humiliée et éliminée Ce matin, dans les kiosques de l'autre côté des Pyrénées, les quotidiens ont dû se résoudre à un choix. Le même jour en effet avait lieu la passation des pouvoirs entre le roi Juan Carlos et Felipe VI, dont le couronnement a lieu ce jeudi. Une partie des journaux généralistes consacre donc leur une exclusivement à cet événement (El País, ABC, La Razón). D'autres se sont autorisés le parallèle entre les deux actualités : "Abdican" ("ils ont abdiqué") barre ainsi la une du Mundo Deportivo. Seul le bas de la une du quotidien El Mundo revient sur la fin de parcours des Espagnols : c'est "la fin de l'âge d'or au Maracanã", titre le quotidien, affichant une photo d'Iker Casillas, le malheureux...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant