Coupe du monde 2014 - Angleterre : l'arroseuse (un peu trop) arrosée

le
0
Wayne Rooney et Steven Gerrard sont les joueurs les plus expérimentés de cette équipe d'Angleterre.
Wayne Rooney et Steven Gerrard sont les joueurs les plus expérimentés de cette équipe d'Angleterre.

L'Angleterre présente l'un des paradoxes les plus symboliques du football. Nation inventrice de ce sport, elle a complètement été étrangère à la création de la Coupe du monde à la fin des années 1920 au point de boycotter au départ cette épreuve. Et ses débuts dans cette compétition, en 1950, ont été très chaotiques, une défaite contre les modestes Américains (0-1) ayant en effet précipité son élimination. Ce n'était plus possible, il fallait que nos voisins d'outre-Manche puissent aussi marquer un Mondial de leur empreinte. La huitième édition de 1966 est venue corriger cette anomalie en ouvrant un boulevard à la sélection anglaise. Du propre aveu de l'ex-président de la Fifa João Havelange, l'équipe de Sa Majesté la reine d'Angleterre a été favorisée. "Le Brésil avait pratiquement la même équipe qu'en 1962. Le président de la Fifa était alors sir Stanley Rous, un Anglais. Et la Coupe se déroulait en Angleterre. Trois arbitres et six assistants ont dirigé les matches du Brésil contre le Portugal, la Hongrie et la Bulgarie. Sept d'entre eux étaient anglais, et les deux autres allemands. L'idée était tout simplement d'éliminer le Brésil. L'Allemagne a affronté l'Uruguay, et l'arbitre était anglais. L'Argentine s'est mesurée à l'Angleterre, et l'arbitre était allemand. Comme par hasard, la finale s'est jouée entre l'Angleterre et l'Allemagne", a-t-il déclaré en 2008 au quotidien de São Paulo Folha. Maradona les élimine...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant