Coupe du monde 2014 - Algérie : le pionnier africain

le
0
Les supporteurs des Fennecs savent mettre de l'ambiance dans un stade et ont des leçons à donner aux fans des Bleus sur ce point.
Les supporteurs des Fennecs savent mettre de l'ambiance dans un stade et ont des leçons à donner aux fans des Bleus sur ce point.

Après leur victoire 1 but à 0 contre le Burkina Faso, le 19 novembre dernier, l'Algérie a décroché sa quatrième qualification pour une Coupe du monde. La première, c'était en 1982. Mais, en dépit de l'engouement du pays, l'équipe nationale n'a jamais réussi à passer le stade du premier tour. Cependant, malgré cette impuissance à se sortir de la phase de poules, l'Algérie a marqué de son empreinte l'histoire de la Coupe du monde dès sa première participation, en 1982. Son entrée en matière correspond à l'un des plus grands exploits du foot africain. Les Fennecs viennent à bout 2-1 de la redoutable Allemagne de l'Ouest, fraîche lauréate de l'Euro 1980, d'autant plus que l'entraîneur de la RFA Jupp Derwall avait affirmé qu'en cas de victoire algérienne il rentrerait en Allemagne à pied. C'est la première fois qu'une équipe africaine vient à bout d'une sélection européenne. Sauf que le rêve algérien s'écroule à cause de la troisième et dernière rencontre de phase de poules entre la RFA et l'Autriche, baptisée le "match de la honte". Si l'une ou l'autre de ces équipes avait remporté le match avec deux buts d'écart, cela aurait permis aux Fennecs (victorieux la veille 3-2 face au Chili) d'accéder aux huitièmes de finale. Sauf que la RFA et l'Autriche ont visiblement fait un choix : les deux formations, bien présentes sur le terrain, se sont contentées d'une victoire 1 à 0 de la RFA, synonyme pour elles de qualification au...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant