Coupe du monde 2014 : à Munich, on chante "Et un, et deux, et trois... litres"

le
0
À Munich, on attend joyeusement le quart de finale contre la France. (Photo d'illustration)
À Munich, on attend joyeusement le quart de finale contre la France. (Photo d'illustration)

À moins de deux heures du coup d'envoi du quart de finale contre la France, les Bavarois ont décidé, comme à leur habitude, de prendre leur mal en patience en buvant quelques Mass (chopes d'un litre) tout en grignotant des bretzels géants. Sous les marronniers de Hirschgarten, le plus grand "jardin à bière" (sic) de Munich où une dizaine de milliers de personnes peuvent s'asseoir, la foule des grands jours est arrivée dès le début de l'après-midi pour trouver une table idéalement située en face de l'un des trois écrans géants installés pour le Mondial brésilien. Quelques dizaines de Français sont arrivés visiblement aux aurores pour squatter les meilleures places. Maillot tricolore sur le dos et drapeau posé bien en évidence, ils discutent avec leurs voisins de table. "L'entente cordiale" a visiblement franchi le Rhin. Ici, pas de nationalisme mal placé. Des milliers de fans portent bien évidemment le maillot de la Mannschaft. De jolies jeunes filles ont fait des efforts particuliers en portant une courte jupe noire avec une écharpe rouge à la taille en dessous d'un tee-shirt moulant jaune, les trois couleurs nationales. Des colliers en fausses fleurs colorées apparaissent ici ou là sur les têtes et autour des cous. Mais pas de chants nationalistes ou de blagues contre les "Franzosen" de passage. Les culottes de peau et les robes traditionnelles au bustier pigeonnant rappellent toutefois que nous sommes bien dans la ville de la Fête de la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant