Coupe de la Ligue: Saint-Etienne se prend à rêver

le
0
SAINT-ETIENNE SE PREND À RÊVER
SAINT-ETIENNE SE PREND À RÊVER

par André Assier

SAINT-ETIENNE (Reuters) - Au coeur d'un automne plein de promesses, Saint-Etienne se prend désormais à rêver d'un premier titre depuis 1981 et fait de la Coupe de la Ligue son objectif du moment.

Après avoir éliminé le Paris Saint-Germain en quart de finale mardi aux tirs au but un peu plus de trois semaines après leur victoire au Parc des Princes en championnat, les Verts sont tournés vers la prochaine échéance.

"Maintenant, on sait une chose : le match le plus important de janvier, ce sera la demi-finale de la Coupe de la Ligue", résume Christophe Galtier, l'entraîneur.

Car Saint-Etienne, à l'exception de deux 'titres' de champion de Ligue 2 en 1999 et 2004, n'a rien gagné depuis son dernier titre de champion de France il y a 31 ans.

"Il y a une incongruité dans le football français, l'équipe qui a gagné le plus de Coupes (six) n'est jamais allée au Stade de France", explique Christophe Galtier, qui oublie que l'Olympique de Marseille compte 10 Coupes de France et trois Coupes de la Ligue 1 à son palmarès.

Jamais arrivé en finale de la Coupe de la Ligue, Saint-Etienne veut remédier au problème.

"C'est un objectif, on ne l'a jamais caché, mais on continue de jouer le championnat à fond", explique Romain Hamouma.

"On ne peut pas jouer que sur un tableau. Nous voulons emmener le peuple vert au Stade de France. Il ne faut pas se voir tout de suite en finale, il reste une demi-finale à jouer, il ne faudra pas passer à côté."

UN GRAND GARDIEN

L'obsession sert-elle de potion magique ?

"Je ne sais pas ce qui se passe dans la tête des joueurs mais arriver aux tirs au but contre Paris, c'est grand", avoue Romain Hamouma.

"Nous avions la détermination de gagner ce match depuis le début et surtout devant notre public. Nous sommes fiers, le scénario est magnifique."

Stéphane Ruffier a été décisif dans les pieds de Zlatan Ibrahimovic puis dans la série de tirs au but en stoppant la tentative de Thiago Silva, comme il l'avait été à Lorient au premier tour en arrêtant les trois tirs bretons.

"Nous nous rendons compte, et nous le savions déjà, que c'est un grand gardien", explique Loïc Perrin, le capitaine.

"Nous avons un grand Ruffier mais aussi de très bons tireurs de penalty, ils ont tous marqué. Il faut féliciter tout le monde."

"Il a été décisif, encore une fois", ajoute Christophe Galtier. "On fait des erreurs techniques graves à ce niveau-là mais nous avons un gardien qui, sans s'affoler, a tout rattrapé."

Edité par Julien Prétot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant