Coupe de la Ligue: euphorie chez les supporters verts

le
0
VAGUE VERTE AU STADE DE FRANCE
VAGUE VERTE AU STADE DE FRANCE

par André Assier

SAINT-ETIENNE (Reuters) - L'ultime coup de sifflet de la finale de la Coupe de la Ligue a déclenché samedi soir une vague d'euphorie sur la place Jean-Jaurès de Saint-Etienne où plusieurs milliers de supporters Verts trépignaient d'impatience.

Car voilà 32 ans que les inconditionnels de l'ASSE attendaient un trophée, le précédent remontant au titre de champion de France en 1981, date du début d'un déclin long et brutal.

Les Stéphanois sont réapparus tout à coup sur le devant de la scène du football français avec cette Coupe de la Ligue arrachée à Rennes à l'issue de la finale au Stade de France (1-0), à plus de 500 km par la route du centre-ville stéphanois.

La place Jean-Jaurès était comble, en dépit de la pluie qui n'avait quasiment pas cessé de tomber durant la journée, en dépit du vent, et en dépit de la température qui ne dépassait pas les 5°C.

Au pied d'un écran géant déployé pour l'occasion, les supporters ont pu se réchauffer une première fois lorsque l'attaquant brésilien Brandao a ouvert le score à la 18e minute de jeu sur un centre de Pierre-Emerick Aubameyang.

Quasiment toute la place s'est alors soulevée avant d'attendre, dans l'inquiétude, les dernières secondes du match et la délivrance finale.

"Je n'étais pas né au moment de l'époque glorieuse, je ne les ai jamais vu gagner. Je n'y crois pas", a dit un jeune supporter, résumant ainsi le sentiment général dans la ville.

"UNE VILLE QUI VIBRE"

"Je ne réalise pas encore, c'est extra, c'est trop bon", a renchéri un autre, alors que les klaxons retentissaient, à peine le match fini.

Pendant la rencontre, certains envisageaient déjà de converger dès le coup de sifflet final vers l'aéroport local où les joueurs étaient attendus dans la nuit.

Plusieurs milliers d'autres supporters avaient fait le déplacement au Stade de France. Cinq TGV et 70 cars, qui ont pris le départ du stade Geoffroy Guichard, avaient été spécialement affrétés.

Au total, environ 10.000 personnes ont fait le voyage en transports en commun. Sans compter les vagues de supporters venus de partout par leurs propres moyens, comme pour délocaliser le "Chaudron" en Seine-Saint-Denis.

"C'est fantastique. Je supporte les Verts depuis que je suis né et cela fait 30 ans que j'attends ça. Pour les Stéphanois, c'est plus fort qu'une finale de Coupe du monde", s'est réjoui Marc, 30 ans, présent au stade.

"Saint-Etienne est une ville qui vibre pour le foot depuis des années et on va pouvoir savourer", a dit de son côté José, 42 ans.

"En plus, on est encore en course pour le podium, donc si ça se trouve, le bonheur n'est pas fini", a-t-il ajouté en pensant à la Ligue 1 où les Verts peuvent encore rêver d'une place sur le podium.

Car voilà 31 ans que le club n'a plus fini dans les trois premiers du championnat de France.

Avec Olivier Guillemain à Saint-Denis et Simon Carraud à Paris

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant