Coupe de France: Saint-Etienne récidive, le PSG passe

le
0

PARIS (Reuters) - Pour Saint-Etienne, les matches de coupe se suivent et se ressemblent et, au bout, il y a une qualification pour poursuivre l'aventure, en finale de la Coupe de la Ligue, il y a une semaine, et en huitième de finale de la Coupe de France mercredi.

Le Paris-Saint-Germain, leader de la Ligue 1, a tremblé durant la première mi-temps de la rencontre qui l'opposait à Toulouse avant de l'emporter 3-1 alors que Montpellier, champion de France en titre, a chuté à domicile face à Sochaux, 3-2 après prolongation.

Après avoir arraché aux tirs au but leur place en finale de la première coupe la semaine passée, les Verts ont donc récidivé face aux amateurs de Meaux, qui bien que réduits à dix, ont poussé les Stéphanois à bout avant de céder sur une séance de tirs à suspense (0-0 après le temps réglementaire, 5-3 aux tirs au but).

Meaux, qui évolue en division d'honneur, a été handicapé par l'expulsion de son défenseur Pletho Ndikpo, qui a reçu un deuxième carton jaune synonyme d'expulsion dès la 38e minute de jeu.

Les joueurs du club seine-et-marnais ont cependant résisté jusqu'à la séance couperet, qui s'est soldée par la victoire des professionnels sur une ultime frappe de Pierre-Eymerick Aubameyang.

"C'est un soulagement, c'est clair. Ce n'était pas un match facile, ils ont tenu jusqu'au bout", a concédé l'attaquant gabonais, alors que les vaincus du jour, par la voix de Raphaël Lacaille, leur capitaine, se sont dits "très fiers, certes, mais très déçus".

A l'inverse de Saint-Etienne, Montpellier, champion de France en titre, a quitté la tête basse la Coupe de France, quelques jours après son élimination de la Coupe de la Ligue, battu 3-2 après prolongation par Sochaux.

Les Héraultais, actuellement 12es de la Ligue 1, ont pourtant mené 2-1 jusqu'à la 79e minute avant que Sochaux ne revienne au score.

Gaëtan Charbonnier a ouvert le score pour le MHSC juste après le premier quart d'heure avant que Roy Contout n'égalise juste avant la pause.

Montpellier a repris les rênes de la rencontre sur un but de Mathieu Deplagne à la 51e minute mais Cédric Makambu a remis les deux équipes à égalité à la 79e minute.

C'est finalement sur une réalisation du défenseur tunisien Yasssine Mikari en prolongations (108e) que Sochaux a décroché son billet pour la suite de la compétition.

Le Paris Saint-Germain a, de son côté, tenu son rang en s'imposant 3-1 au Parc des Princes face à Toulouse, malgré une première mi-temps serrée.

Les Parisiens ont ouvert le score par Kevin Gameiro à la huitième minute mais dix minutes plus tard, Franck Tabanou remettait les deux équipes à égalité.

La différence s'est finalement faite en deuxième période avec les buts successifs pour le PSG de Javier Pastore (48e) et Ezequiel Lavezzi (66e).

Auparavant, Nancy, lanterne rouge de la L1, s'était qualifié sur une victoire aux tirs au but sur le terrain de Nice après avoir concédé une égalisation dans les arrêts de jeu du temps réglementaire (2-2).

Nice a ouvert le score à la septième minute par Alexy Bosetti mais Nancy a égalisé, puis a pris l'avantage grâce à un doublé de l'attaquant camerounais Paul Alo'o Efoulou aux 23e et 56e minutes.

L'Argentin Dario Cvitanich a ensuite relancé le match en reprenant de la tête un corner après sept minutes d'arrêts de jeu avant que les Lorrains ne s'imposent 4-2 aux tirs au but. (Voir ).

Chrystel Boulet-Euchin, édité par Jean-Loup Fiévet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant