Coupe de France : paris suspects autour d'un match des 32es

le
0
Coupe de France : paris suspects autour d'un match des 32es
Coupe de France : paris suspects autour d'un match des 32es

Des «paris totalement inhabituels» auraient été pris sur un match des 32es de finale de la Coupe de France disputé dimanche. L'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) a confirmé ce jeudi ce que «le Parisien» - «Aujourd'hui en France» écrivait le week-end dernier à propos de sommes anormalement élevées misées sur la rencontre entre La Cayolle (DHR) et L'Ile-Rousse (CFA 2).

Selon nos informations, de fortes sommes ont été misées sur la victoire de La Cayolle, club de la cité phocéenne, finalement battue 2 à 0 par l'équipe venue de Corse. Malgré les divisions d'écart, la formation marseillaise avait parfois été présentée comme le favori de la rencontre par certains opérateurs.

Lundi, l'Arjel a alerté le service central des courses et des jeux (SCCJ) de la direction centrale de police judiciaire (DCPJ).. Une source proche du dossier indiquait néanmoins ce jeudi que «les investigations policières n'ont rien révélé d'anormal qui pourrait déboucher sur une enquête judiciaire».

Environ 100 000 ? misés

Plusieurs facteurs peuvent expliquer ces nombreux paris : la cote d'une victoire de La Cayolle, plutôt intéressante (jusqu'à 3,80 le début de la semaine de la rencontre, aux alentours de 3 deux jours avant), et la rumeur, non vérifiée mais colportée dans de nombreux lieux de Marseille, que des joueurs de L'Ile-Rousse baisseraient le pied lors de ce 32e de finale.

Samedi, une dizaine d'indicateurs d'alerte de l'Arjel se sont mis au rouge, ce que le gendarme des jeux en ligne considère comme «exceptionnel». En pointe pour le respect de la sincérité des paris sportifs, l'autorité a mis en place récemment une ingénierie d'alerte très sophistiquée pour détecter les paris anormaux. Lundi, ce logiciel a livré son analyse et confirmé le caractère «totalement inhabituel» des paris pris sur la rencontre.

D'après une source proche du dossier, une grande majorité des joueurs ont ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant