Coupe de France : Marseille surpasse logiquement Trélissac

le
0
Le pensionnaire de Ligue n'a pas eu à forcer ton talent pour venir à bout des amateurs de Trélissac, en huitième de finale de la Coupe de France.
Le pensionnaire de Ligue n'a pas eu à forcer ton talent pour venir à bout des amateurs de Trélissac, en huitième de finale de la Coupe de France.

Le pensionnaire de Ligue 1 est venu à bout des vaillants amateurs de Trélissac, en huitième de finale de la Coupe de France.

Marseille n’a pas eu à forcer son talent pour se défaire des vaillants amateurs de Trélissac (2-0) et valider ainsi son billet pour les quarts de finale de la Coupe de France, mercredi 12 février à Bordeaux.

Au prochain tour début mars, les hommes de Michel retrouveront Granville, le petit Poucet de la compétition.

Deux buts de Romain Alessandrini d’une frappe limpide en lucarne (33e), puis de l’Écossais Steven Fletcher, son premier en France (87e) sur un centre d’Abdelaziz Barrada, ont suffi au bonheur des Olympiens qui ont, enfin, gagné sur le terrain de Chaban-Delmas après 39 ans de disette face aux Girondins.

Quatre jours après avoir inquiété le Paris-Saint-Germain, les Marseillais ont pourtant été bien secoués par des Périgourdins sans complexe, beaucoup moins impressionnés que lors de leur premier face-à-face datant de 2010 (déjà 2-0 en 32e de finale de l’épreuve).

Une deuxième mi-temps décisive Sans un grand Steve Mandanda, décisif devant Nicolas Cavaniol (2e) et surtout Steven Papin (41e), les spectres de Carquefou ou Quevilly auraient pu ressurgir dans leurs rangs et la soirée tourner au vinaigre.

Il a fallu une petite demi-heure pour qu’ils maîtrisent vraiment les éléments de la rencontre, notamment la pelouse bosselée, avec Alessandrini en guide d’un soir, d’abord au service de Georges Nkoudou qui trouvait le poteau de Eymeric Rucart (26), avant sa frappe victorieuse après un relais de Fletcher (0-1, 33e).

Mais cela a été le seul véritable éclair phocéen ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant