Coupe de France: Marseille échappe au piège havrais

le
0

PARIS (Reuters) - L'Olympique de Marseille, mené au score dès la cinquième minute de jeu par Le Havre, a finalement échappé au piège

tendu par les Normands dimanche lors des seizièmes de finale de la Coupe de France (3-1).

Face au HAC, pensionnaire de Ligue 2, Morgan Amalfitano (104e) et Loïc Rémy (121e) ont inscrit dans la prolongation les deux buts de la

victoire pour les Marseillais, qui courent après le titre depuis 1989.

L'OM se déplacera à Bourg-Péronnas (CFA) au prochain tour dans deux semaines et demi.

Plus tôt dans la journée, l'Olympique lyonnais a dû faire preuve de la même patience pour se débarrasser des amateurs de Luçon, plus

habitués à se frotter aux défenses de CFA, l'équivalent de la quatrième division (2-0).

Il a fallu attendre la 75e minute de jeu et l'ouverture du score de Bafétimbi Gomis pour voir les Lyonnais prendre les commandes de la

partie, avant une réalisation de l'Argentin Lisandro Lopez quinze minutes plus tard.

La rencontre aurait pu basculer à dix minutes de la fin, si le poteau n'avait pas sauvé Hugo Lloris sur une tentative de Jérémy Messiba.

Les Lyonnais retrouveront un club de l'élite, Bordeaux, en huitièmes de finale.

Après celui de Toulouse au tour précédent, le Gazélec Ajaccio, club de National (troisième division), s'est offert le scalp d'un autre club

professionnel, Troyes, grâce à sa victoire 1-0.

Le héros ajaccien n'est autre que Mickaël Colloredo, auteur du seul but de la partie à l'heure de jeu, qui avait déjà offert la qualification à

ses partenaires il y a deux semaines.

Après deux exploits réalisés coup sur coup, les Corses se mesureront au prochain tour à un club moins huppé, Drancy (CFA).

"ON CONTINUE NOTRE BONHOMME DE CHEMIN"

Le Gazélec est le dernier représentant corse encore en lice après l'élimination de Bastia par Valenciennes en fin d'après-midi (3-1).

Au Stade Vélodrome, Le Havre a fait la course en tête avant d'être repris, puis battu. Le Cap-Verdien Ryan Mendes a donné l'avantage à

ses partenaires dès la cinquième minute de jeu.

Les Marseillais se sont ensuite fait plusieurs frayeurs, comme à la 62e minute, lorsque la frappe d'Alexandre Bonnet, partie en direction

des cages, est déviée de justesse par l'ancien Havrais Steve Mandanda.

Deux minutes plus tard, Morgan Amalfitano adresse un centre à Brandao, qui convertit de la tête.

A la 85e minute, Alexandre Bonnet manque à nouveau le but de la victoire alors que les cages marseillaises lui sont grandes ouvertes.

Passeur sur le premier but de son équipe, Morgan Amalfitano délivre finalement le Stade-Vélodrome d'une frappe puissante tirée depuis

les 25 mètres.

Loïc Rémy in extremis profite d'une sortie hasardeuse du gardien havrais pour aggraver le score.

"On continue notre bonhomme de chemin, (mais) on aurait aimé éviter les prolongations", a-t-il estimé après la rencontre, au micro de

France 3.

Ce dénouement permet aux Marseillais d'éviter de subir le même sort que l'Ac Ajaccio, Auxerre et Nice, les trois clubs de l'élite qui n'ont

pas survécu au week-end.

L'AC Ajaccio a subi samedi la déroute la plus retentissante face aux amateurs de Bourg-Péronnas (3-2). Auxerre a été éliminé par

Châteauroux (2-1), tandis que Nice a été écarté par Rennes aux tirs au but.

Montpellier jouera sa chance lundi face à Tours (Ligue 2) pour l'ultime affiche des seizièmes de finale.

Simon Carraud, édité par Jean-Loup Fiévet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant