Coupe de France : Lorient brise le rêve de Sarre-Union

le , mis à jour à 22:04
0
Coupe de France : Lorient brise le rêve de Sarre-Union
Coupe de France : Lorient brise le rêve de Sarre-Union

Malgré leur qualification (4-0), les Lorientais ont pourtant démontré une étonnante propension à augmenter l'ambiance à leur détriment. Car si le stade des Bleuets était plein à craquer pour ce huitième de finale, il était loin d'être en fusion. La seule tribune de l'enceinte alsacienne, officiellement de 280 places, avait beau contenir près de 400 personnes, les décibels refusaient d'en sortir.

Et les Sarre-Unionais sur la pelouse étaient au diapason du public : bien timides. Face à une opposition aussi timorée, les Bretons auraient dû se méfier et convertir leurs occasions. Mais la reprise de Philippoteaux était sauvée sur sa ligne (11e) et la tête de Musavu King passait au-dessus (17e). Et c'est là que Lorient s'est chargé de réveiller le stade.

Une défaite logique

D'un coup, le favori a arrêté de jouer. Et le petit pensionnaire de CFA s'est enhardi au point de s'offrir trois opportunités assez nette. Mais les coups de tête de Zerbini (20e) puis Dje (28e) n'étaitent pas cadrées. Et Benjamin Lecomte a repoussé, de justesse, une reprise du même Dje (23e). Mais en dix minutes, tout le stade s'était pris au jeu et avait arrêté de faire des complexes.

Probablement sermonnés à la pause, les hommes de Sylvain Ripoll calmaient l'assistance en ouvrant le score sur une reprise de Jeannot après une première frappe de Moukandjo repoussée par Ozcan (0-1, 50e). Dans la foulée, Touré pensait tuer tout suspense mais sa frappe s'écrasait sur la barre alsacienne (56e).

Finalement, le bourreau des ultimes illusions des locaux s'appelait Moryke Fofana. Entré en jeu cinq minutes plus tôt, il faisait jouer sa fraîcheur pour battre Ozcan sur un exploit personnel (0-2, 76e). Cette fois, c'en était bien fini. Et les buts de Barthelmé (0-3, 81e) et Jeannot (0-4, 90e) étaient juste une pincée supplémentaire de cruauté sur une défaite logique.

Désormais, Sarre-Union va pouvoir se consacrer à une tâche plus ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant