Coupe Davis: un partout entre Argentins et Tchèques

le
0
TOMAS BERDYCH ÉGALISE CONTRE L?ARGENTINE EN COUPE DAVIS
TOMAS BERDYCH ÉGALISE CONTRE L?ARGENTINE EN COUPE DAVIS

BUENOS AIRES (Reuters) - Tomas Berdych a remis vendredi la République tchèque à hauteur de l'Argentine (1-1) en demi-finale de la Coupe Davis à la faveur d'une victoire en cinq manches face à Juan Monaco (6-1 4-6 1-6 6-4 6-4) sur la terre battue de Buenos Aires.

En battant Radek Stepanek 6-4 6-4 6-2, Juan Martin del Potro avait offert quelques heures plus tôt le premier point aux Argentins, qui visent une deuxième finale consécutive.

Juan Monaco, qui menait deux manches à une face à Tomas Berdych, a bien failli doubler la mise, mais le Tchèque a cessé au bon moment de commettre de grossières fautes directes et des doubles fautes à répétition.

Mené 4-2 dans la quatrième manche, il a tout à coup repris ses esprits, au point d'empocher huit jeux d'affilée.

Les deux breaks réalisés par Juan Monaco sur le service de son adversaire dans le cinquième et dernier set n'ont pas suffi à inverser en sa faveur le cours de ce match à suspense.

Lors de la première rencontre, Juan Martin del Potro a proposé moins de coups de théâtre, mais davantage d'émotions aux spectateurs qui ont vu couler ses larmes sitôt le match fini.

Tiraillé entre son désir de représenter son pays et la tentation de renoncer pour ménager un poignet gauche douloureux, il avait attendu le dernier moment avant de prendre la décision de jouer.

"J'ai joué pour remercier les supporters de toute l'affection et de tout le soutien qu'ils m'ont apportés", a lancé à la foule Juan Martin del Potro.

"Le plus important pour moi c'est d'être ici. Nous avons tous des peines, plus ou moins graves", a ajouté le huitième joueur mondial après le match joué dans une atmosphère de stade de football sous les chants des Argentins.

"J'ai savouré ce moment et la prise de risque."

Radek Stepanek avait remporté trois de leurs quatre précédentes confrontations.

Il a affirmé après le match que Juan Martin del Potro n'avait peiné sur aucun point, une façon de sous-entendre que les incertitudes liées à son poignet n'étaient qu'un stratagème d'avant-match. Le camp argentin a aussitôt démenti.

Dans l'autre demi-finale, l'Espagne mène 2-0 face aux Etats-Unis après les victoires de David Ferrer et Nicolas Almagro, respectivement sur Sam Querrey et John Isner.

Rex Gowar; Simon Carraud pour le service français, édité par Jean-Philippe Lefief

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant