Coupe Davis : Noah va avoir une discussion avec Monfils

le
0
Coupe Davis : Noah va avoir une discussion avec Monfils
Coupe Davis : Noah va avoir une discussion avec Monfils

Très déçu de l’élimination de la France en demi-finale de la Coupe Davis en Croatie, Yannick Noah a annoncé qu’il allait avoir une petite discussion avec Gaël Monfils.

Après ses propos de samedi soir où il avait sous-entendu que Gaël Monfils aurait pu jouer sur une jambe, comme Borna Coric, et affirmé que son départ de Zadar était une bonne chose pour l’état d’esprit du groupe, les réponses de Yannick Noah étaient très attendues suite à l’élimination de la France par la Croatie. Mais le capitaine n’a cette fois pas taclé le moindre joueur, se contentant de dire au micro de beIN Sports qu’il aurait « dans les jours à venir » une conversation avec Gaël Monfils. En conférence de presse, Noah a précisé qu'il allait appeler le demi-finaliste de l'US Open dès ce dimanche soir : « Je vais l’appeler dès ce soir. Il réagira comme il réagira. J’ai des choses à dire. »

Noah : «  On avait vraiment envie de jouer cette finale en France »

L’ancien vainqueur de Roland-Garros reconnaît que la France n’est tout de même pas passée si loin de la qualification ce dimanche. « C’est un sentiment d’inachevé. J’ai l’impression que même si on a été dominés par la Croatie, il y a eu des moments où il y avait une petite porte, notamment pendant le match de Lucas (perdu en quatre sets contre Cilic, ndlr), où il était mal parti mais il est bien revenu dans le match. Dans le double, il y a eu des occasions qu’on n’a pas su saisir... Richard n’était pas à 100%, et il se retrouve à jouer un point décisif. Il a fait ce qu’il a pu. Mais on avait vraiment envie de jouer cette finale en France. »

Noah : « Si on est en phase, ça sera avec plaisir que je continuerai »

Pour le reste, Noah veut surtout retenir du positif de cette campagne 2016 de Coupe Davis. « J’ai été très content de l’attitude des joueurs que j’ai eus cette saison. Sur cette rencontre particulière en Croatie, dans ces conditions difficiles, l’état d’esprit était irréprochable, sur le court ou en dehors. La Coupe Davis, c’est un engagement. Il faut être prêt à faire des sacrifices. Ceux qui ont été là cette année ont fait tous les sacrifices. Je pense par exemple à Pierre-Hugues et Nico qui n’ont même pas pu fêter leur titre à Wimbledon, et qui sont directement partis en République tchèque (pour le quart de finale, ndlr). Ce sont des signes forts, c’est comme ça qu’on doit continuer. » Quant à savoir si Noah, qui a un contrat d'un an, sera encore sur la chaise de capitaine en 2017, rien n’est encore fait. « Je vais voir avec les joueurs, le staff, on va redéfinir nos objectifs. Si on est en phase, ça sera avec plaisir que je continuerai. » Pour tenter de ramener la première Coupe Davis à la France depuis 2001....
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant