Coupe Davis : Mahut tacle gentiment Tsonga et joue l'apaisement

le
0
Coupe Davis : Mahut tacle gentiment Tsonga et joue l'apaisement
Coupe Davis : Mahut tacle gentiment Tsonga et joue l'apaisement

Trois jours après avoir livré une première réaction brute via un message sur son compte Twitter, Nicolas Mahut est revenu plus en détails mardi dans les colonnes de nos confrères de L'Equipe sur les déclarations chocs de Jo-Wilfried Tsonga (samedi dans Tennis Magazine). Le vainqueur en double de l'US Open 2015 s'est dit blessé. Sans pour autant être rancunier.

« Est-ce que c’est moi qui ai mal joué lors des trois premiers sets ? On ne peut pas dire ça. Et lui, il m’a lâché ou pas ? », « Pourquoi me fait-on ce reproche à moi alors qu’une communication, ça se fait à deux ? » ou encore « Je crois que quand on joue un double aussi crucial, il faut savoir se porter tout seul ». Jo-Wilfried Tsonga s’était fait plaisir samedi dernier en mettant sur le dos de Nicolas Mahut, son compère du double, la défaite face à la Grande-Bretagne. Du coup, l’accusé Mahut a pris la parole mardi dans L’Equipe. « Oui, j’ai été blessé. Oui, certaines choses m’ont touché. Oui, le timing est mal venu. Un an après la défaite à Lille et six mois après celle de Londres, avec un nouveau capitaine, il n’était pas nécessaire d’en remettre une couche. » Nicolas Mahut, on peut le dire, en veux à Tsonga, sans pour autant continuer dans le conflit qui gravite autour des Bleus depuis une semaine. « La responsabilité est sur nos épaules, nous les joueurs. Mais je ne veux en aucun cas d’un règlement de compte avec Jo. Mon petit cas personnel n’est pas intéressant. Ce qui m’intéresse, c’est quel discours et quelle attitude on va avoir toute l’année pour que l’équipe de France gagne. Ce sera peut-être sans moi, mais ce n’est pas ce qui compte ».

« Jo ne va pas gagner la Coupe Davis tout seul »

Une fois le message passé, Nicolas Mahut profite tout de même de l’occasion pour tacler, gentiment, le numéro 1 français. « On a des joueurs extraordinaires avec des palmarès incroyables, mais on n’a pas de Djokovic, Nadal, Federer, Wawrinka ou Murray. Eux ont réussi à gagner la Coupe Davis quasiment tout seuls. Jo est le plus fort, mais il ne va pas gagner la Coupe Davis tout seul, ou juste avec Richard ». Car, l’histoire le montre et le joueur angevin le rappelle, la France n’a jamais gagné la Coupe Davis grâce à des top joueurs. Les qualités de l’équipe de France sont « la solidarité, le partage, la confiance, c’est l’ADN de l’équipe de France. On voit que, en 1991, on n’avait pas la meilleure équipe, en 1996, on n’avait pas la meilleure équipe, en 2001, c’était aussi cette solidarité qui ressortait ».

« Jo, ce n’est pas un leader »

Pour revenir sur le quart de finale face à la Grande-Bretagne cette année, Nicolas Mahut est « plein de regrets » : « J’aurais aimé prendre la parole et tirer la sonnette d’alarme sur notre prépa », confie le vainqueur de l’US Open 2015 en double. Mahut voulait prendre la parole, mais il ne l’a pas fait. « Ma responsabilité est là. Je ne me suis pas senti légitime parce qu’il n’y avait que des monstres à côté de moi, Richard venait de faire demies à Wim, Jo demies à Roland, Gilles était dixième (mondial). Mon erreur est là ». Un problème de leadership donc que Mahut n’avait pas, et n’aura peut-être jamais, dans cette équipe de France de Coupe Davis. Ce dont il est sûr en tout cas, c’est que Jo-Wilfried Tsonga « n’est pas un leader comme peuvent l’être Tony Parker ou Fabien Gilot. Ce n’est pas naturel pour lui et ce n’est pas sa vocation. C’est notre numéro 1 de par son palmarès, mais il ne veut pas de ce rôle de leader ». Nicolas Mahut n’a pas voulu faire un règlement de comptes. Quoique…

Jérémy BALLESTER

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant