Coupe Davis: les Tchèques restent maîtres du tennis mondial

le
0
LES TCHÈQUES MAÎTRES DU TENNIS MONDIAL
LES TCHÈQUES MAÎTRES DU TENNIS MONDIAL

par Zoran Milosavljevic

BELGRADE (Reuters) - La République tchèque a conservé dimanche son titre en Coupe Davis grâce à la victoire très facile de Radek Stepanek sur le Serbe Dusan Lajovic dans le cinquième et dernier match du week-end (6-3 6-1 6-1) à la Kombank Arena de Belgrade.

Les Tchèques, qui avaient battu l'Espagne il y a un an, se sont cette fois imposés sur le score de 3-2 face à la Serbie de Novak Djokovic qui a offert à son pays ses deux seuls points.

Les deux succès en simple de l'actuel n°2 mondial n'ont pas suffi face aux tenants du titre qui avaient fait un grand pas vers la victoire en remportant, samedi, le double grâce à la paire Radek Stepanek - Tomas Berdych.

Dimanche après-midi, Novak Djokovic a remis les deux nations à égalité (2-2) en battant Tomas Berdych (6-4 7-6 6-2).

Les deux joueurs ont livré un match de haute volée mais le Tchèque n'a pas réussi à tenir tête à son adversaire, si ce n'est dans le deuxième set où il a poussé l'ancien patron du circuit jusqu'au tie-break.

Après avoir mené 4-2 dans ce jeu décisif puis l'avoir perdu, le Tchèque est resté sur la défensive d'autant que Novak Djokovic a porté à effervescence la Kombank Arena et ses 17.000 spectateurs, acquis en majorité à la cause serbe.

"Djoko" a fait la course en tête dans la dernière manche, du premier jeu qu'il a remporté sur la mise en jeu du Tchèque à un ace final, après 2h41 de jeu.

L'EXPÉRIENCE EN PLUS

Novak Djokovic a ainsi entretenu les espoirs serbes qui restaient toutefois minces puisque le dernier match opposait le 44e joueur mondial, Radek Stepanek, rompu à ce genre de rendez-vous, à Dusan Lajovic, classé au 117e rang mondial.

Le jeune Serbe âgé de 23 ans, aligné pour pallier les absences de Viktor Troicki et Janko Tipsarevic, a fait le break dans le premier jeu du match. Mais par la suite, il n'a pas vraiment fait trembler son aîné et a plié en 1h52.

Radek Stepanek a utilisé toutes ses armes, a joué à la fois en fond de court et au filet pour déstabiliser un adversaire qu'il n'avait jamais rencontré.

"Comme l'année dernière, il y avait une pression extrêmement forte pour ce match", a déclaré le Tchèque, qui avait déjà donné à son pays le troisième point, celui de la victoire, contre l'Espagne en 2012.

"Hormis le premier jeu, j'ai contrôlé le match. Je crois que j'étais ce week-end dans la meilleure forme de ma carrière", a poursuivi l'ancien n°8 mondial, aujourd'hui âgé de 34 ans.

"Bien sûr, c'est plus difficile de garder son titre mais nous avons profité de l'expérience acquise l'année dernière et nous avons mérité la victoire", a-t-il ajouté juste après la balle de match.

Les Tchèques ont soulevé le Saladier d'argent pour la deuxième fois, la troisième si l'on tient compte du sacre de la Tchécoslovaquie encore unifiée en 1980.

Zoran Milosavljevic, Simon Carraud pour le service français, édité par Jean-Loup Fiévet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant