Coupe Davis: les Tchèques rejoignent l'Espagne en finale

le
0
TOMAS BERDYCH ENVOIE LES TCHÈQUES EN FINALE DE LA COUPE DAVIS
TOMAS BERDYCH ENVOIE LES TCHÈQUES EN FINALE DE LA COUPE DAVIS

par Rex Gowar

BUENOS AIRES (Reuters) - La République tchèque s'est qualifiée dimanche pour la finale de la Coupe Davis grâce à Tomas Berdych qui a battu l'Argentin Carlos Berlocq (6-3 6-3 6-4) et offert par la même occasion un troisième point décisif à son équipe (3-1).

Le titre se jouera entre les Tchèques et l'Espagne, tenante du titre, qui a éliminé les Etats-Unis dans l'autre demi-finale.

"Il peut difficilement y avoir de sentiment plus agréable, de gagner trois points en trois jours, qui plus est ici (à Buenos Aires)", a confié Tomas Berdych après sa victoire décisive.

Le numéro six mondial est le héros de la qualification tchèque: il a battu Juan Monaco vendredi, avant de s'imposer avec son binôme Radek Stepanek face à la paire argentine dans le match de double.

"A mon sens, c'est ce qui pouvais m'arriver de mieux dans ma carrière et j'attends (la finale) avec impatience. On donnera tout et ce sera bien de pouvoir la jouer chez nous."

Finaliste malheureuse en 2009 à Barcelone face à l'Espagne, la République tchèque aura cette fois l'occasion de prendre sa revanche sur ses terres.

Contrairement à leur prochain adversaire, qui s'est adjugé la Coupe à quatre reprises lors de la décennie écoulée, les Tchèques n'ont que de lointains souvenirs de victoire.

Leur premier et dernier sacre remonte à 1980. Encore faut-il tenir compte alors du fait qu'il s'agissait de la Tchécoslovaquie unifiée.

Malgré tout, aucun des deux finalistes ne part favori, si l'on en croit Tomas Berdych.

"C'est ouvert. La participation ou non et l'état de forme de (l'Espagnol) Rafael Nadal seront capitaux", a-t-il estimé.

Un autre facteur risque d'être déterminant, selon lui: "Joueur en République tchèque où nous pouvons choisir la surface sera crucial."

Les chances de qualification de l'Argentine, qui visait une deuxième finale consécutive, avaient considérablement fondu samedi lorsque Juan Martin del Potro a dû déclarer forfait en raison d'une blessure au poignet gauche.

Simon Carraud pour le service français, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant