Coupe Davis: les Etats-Unis battent la France et vont en demies

le
0
LA FRANCE BATTUE EN QUART DE FINALE DE COUPE DAVIS PAR LES ÉTATS-UNIS
LA FRANCE BATTUE EN QUART DE FINALE DE COUPE DAVIS PAR LES ÉTATS-UNIS

par Chrystel Boulet-Euchin

ROQUEBRUNE-CAP MARTIN, Alpes-Maritimes (Reuters) - L e capitanat de Guy Forget en équipe de France de tennis s'est achevé dimanche de triste façon avec une défaite 3-2 face aux Etats-Unis en quart de finale de la Coupe Davis à Roquebrune-Cap Martin.

John Isner, 11e mondial et locomotive de l'équipe américaine en l'absence de Mardy Fish, a fait parler la puissance de son service, expédié du haut de ses 2m06, pour apporter le troisième point décisif aux Etats-Unis.

Son magnifique coup droit lui a également été utile pour battre Jo-Wilfried Tsonga, numéro un français, sur le score de 6-3 7-6 5-7 6-3, en trois heures et 21 minutes.

Le dernier match du week-end, dont l'enjeu était nul, s'est soldé par une victoire de Gilles Simon 6-2 6-3 sur Ryan Harrison.

"On a perdu contre une équipe qui a été meilleure que nous et qui a de vraies valeurs", a dit Guy Forget, qui achève ainsi sa 14e campagne à la tête de l'équipe de France, en conférence de presse.

Sur le court, après la défaite de Jo-Wilfried Tsonga, Guy Forget s'est également adressé au public du Monte-Carlo Country Club, avouant dans un sanglot qu'il n'était "pas facile de trouver les mots".

"J'ai envie de dire merci à tous les joueurs et à tout le staff. J'y ai cru jusqu'au bout et il y a encore de belles choses à réaliser. C'est la fin d'une aventure et le début d'une autre", a dit le capitaine, double vainqueur de la Coupe Davis en tant que joueur en 1991 et 1996 et qui a soulevé le saladier d'argent comme capitaine en 2001.

John Isner n'a pas boudé son plaisir lors de la conférence de presse d'après-match, précisant que son jeu s'était amélioré au fil des jours depuis son arrivée à Roquebrune-Cap Martin.

"Je suis vraiment comblé. Durant ce match très dur, je suis resté très relax et j'ai pris énormément de plaisir. Si j'arrive à reproduire le même niveau de jeu que j'ai eu contre Gilles (Simon) et Jo (Tsonga), je serai très dur à battre cette saison", a prévenu l'Américain.

JIM COURIER ENCENSE JOHN ISNER

Jim Courier, le capitaine des Etats-Unis et ancien numéro un mondial, s'est pour sa part déclaré fier de son joueur dont il a qualifié le niveau d'"exceptionnel".

"Il a été proche de son maximum, il a joué encore mieux que vendredi (contre Gilles Simon, NDLR)", a dit le double vainqueur de Roland-Garros.

Dans la première manche, Jo-Wilfried Tsonga, qui partait favori sur le papier compte tenu de son sixième rang mondial, n'est pas parvenu à se procurer la moindre balle de break et a cédé son service au huitième jeu sur une double faute.

Il a ensuite concédé le set sur un jeu blanc de l'Américain, 6-3, après seulement 32 minutes.

La deuxième manche a été plus accrochée, le Français obtenant sa première balle de break du match à 1-0, sauvée d'une volée de revers par John Isner. Ce set s'est finalement conclu au jeu décisif où l'Américain a pris l'avantage à 4-4 d'un formidable coup droit.

John Isner a conclu ce tie-break, remporté sept points à quatre, par un ace, son arme fatale, au terme de 66 minutes de jeu.

Dans le début du troisième set, le Français s'est procuré plusieurs occasions sans pour autant les convertir et ce, malgré le soutien sans faille d'un public acquis à sa cause.

Et c'est finalement à cinq partout que le Français a réussi à prendre l'avantage, bien aidé par une double-faute de John Isner. Jo-Wilfried Tsonga a ensuite conclu la manche sur son service, d'un ace implacable alors que la rencontre avait débuté depuis deux heures quarante-cinq.

Las, et alors que l'Américain paraissait un peu usé, Tsonga a cédé son service dès le deuxième jeu du quatrième set et s'est rapidement retrouvé mené 4-1. Il a finalement cédé 6-3 sur une ultime volée de coup droit gagnante de John Isner.

"J'ai été pris à la régulière mais c'est toujours très dur de se sentir impuissant. On ne les a pas sous-estimés sur cette surface mais on a perdu notre meilleur élément sur terre battue avec la blessure de Gaël (Monfils)", a souligné Tsonga.

"Les défaites en Coupe Davis sont toujours plus dures car il y a les copains et le staff", a-t-il ajouté.

En demi-finale, les Etats-Unis iront en Espagne à la mi-septembre après la victoire de la sélection d'Alex Corretja en quart de finale contre l'Autriche.

Edité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant