Coupe Davis: les Bleus à l'assaut d'Isner et des frères Bryan

le
0

par Chrystel Boulet-Euchin

PARIS (Reuters) - L'équipe de France de tennis dispute à partir de vendredi un quart de finale de Coupe Davis en trompe-l'oeil face aux Etats-Unis, adversaire moins impressionnant à première vue que la Serbie ou l'Espagne mais néanmoins redoutable.

Emmenés pour une dernière campagne par Guy Forget, capitaine sur le départ, les Bleus accueillent les Américains sur la terre battue du Monte-Carlo Country Club de Roquebrune-Cap Martin (Alpes-Maritimes) avec l'espoir de trouver dans cette surface un allié de choix.

Face à eux, ils trouveront une équipe des Etats-Unis certes privée de son numéro un au classement ATP, Mardy Fish -forfait- mais forte de son géant John Isner, 11e mondial, et des jumeaux Bob et Mike Bryan, numéros un mondiaux en double.

A ce trio s'ajoute Ryan Harrison, 19 ans et 66e mondial, quasi-novice en Coupe Davis mais en pleine progression.

Guy Forget a dû composer sans Gaël Monfils, le meilleur atout de la France sur terre battue, qui a renoncé mardi.

Gilles Simon, 13e mondial, a donc été appelé en renfort aux côtés de Jo-Wilfried Tsonga, 6e mondial, pour disputer les simples. Michaël Llodra et Julien Benneteau seront alignés en double.

Si la France s'attaque à forte partie, elle mise sur une surface lente qui pourrait l'avantager en réduisant l'efficacité du service canon de John Isner.

Sur la surface, "il y a eu débat... et unanimité. Tous se sont accordés (...) pour dire qu'il fallait jouer sur terre battue (...) Le choix a donc été arrêté très vite", a expliqué Guy Forget lors de l'annonce de son équipe.

Pour autant, la seule terre battue ne suffira pas à assurer la victoire de la France, tant l'opposition est relevée et l'a rappelé en février en écrasant la Suisse de Roger Federer qui avait elle aussi choisi l'ocre pour perturber ses hôtes.

"On sait que cela va être très dur. Il y aura une ambiance incroyable. On sait que les Américains sont de vrais compétiteurs, de vrais joueurs de Coupe Davis", a dit Forget.

"Nous avons envie de prendre notre revanche sur la dernière rencontre qu'on avait perdue chez eux (4-1, en quart de finale en 2008, à Winston Salem-NDLR).

"L'enjeu, c'est une place en demi-finale. C'est un challenge formidable pour nous, qui plus est à domicile, ce qui ne nous était plus arrivé depuis longtemps (...) Les joueurs vont être vraiment à bloc sur ce rendez-vous."

COURIER CONFIANT

L'équipe de France n'a effectivement plus joué à domicile depuis la demi-finale de 2010 remportée contre l'Argentine à Lyon. Si elle franchit l'obstacle américain, elle sera opposée du 14 au 16 septembre au vainqueur du quart entre l'Espagne et l'Autriche, une fois encore à domicile.

De quoi rêver d'une nouvelle finale après celle perdue à Belgrade en 2010, même si un premier cap sera à franchir dès ce week-end.

Gilles Simon reste sur une victoire face à Harrison à Indian Wells, où il avait chuté en quart de finale face à Isner, qu'il n'a jamais battu en deux rencontres et contre lequel il devrait débuter vendredi.

Tsonga fera, lui, ses débuts face à Harrison qu'il n'a jamais rencontré. Le numéro un français compte par ailleurs une victoire pour une défaite face à Isner.

Le double sera une nouvelle fois crucial. Michaël Llodra, pilier français de la spécialité, connaît bien les frères Bryan qu'il a rencontrés à 25 reprises et battus 12 fois.

Jim Courier, le capitaine américain qui fut numéro un mondial en 1992, croit dans les chances de son équipe même si elle concède un déficit d'expérience sur terre.

Ni Harrison, ni Isner n'ont jamais joué à Monte-Carlo. Mais peu importe à l'ancien double vainqueur de Roland-Garros qui s'attend lui aussi à une rencontre serrée jusqu'au bout.

"Je pense que l'important est que les joueurs se préparent dans leur tête dans la nuit de jeudi et qu'ils soient prêts à jouer vendredi, samedi et dimanche", a dit Courier dans une conférence de presse mardi.

Le tirage au sort de la rencontre aura lieu jeudi à 13h00.

Edité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant