Coupe Davis: la France a un bon coup à jouer

le
0
LA FRANCE EN ARGENTINE POUR LES QUARTS DE FINALE DE LA COUPE DAVIS
LA FRANCE EN ARGENTINE POUR LES QUARTS DE FINALE DE LA COUPE DAVIS

par Chrystel Boulet-Euchin

PARIS (Reuters) - Aller jouer un match de Coupe Davis en Argentine n'est jamais une partie de plaisir mais l'équipe de France de tennis aura un bon coup à jouer lors du quart de finale qui débute vendredi à Buenos Aires.

Certes, l'Argentine a gagné 18 des 20 dernières rencontres jouées à domicile mais les Français savent, avant de pénétrer sur la terre battue du Parque Roca, qu'en cinq confrontations, la France n'a jamais perdu contre les Sud-Américains.

Arnaud Clément, qui dispute sa première saison sur la chaise de capitaine, a retenu une équipe sans surprise.

Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet, respectivement huitième et neuvième mondiaux, joueront les simples, Julien Benneteau et Michaël Llodra le double et Gilles Simon sera le cinquième homme.

"Je sens (les joueurs) extrêmement déterminés, motivés. C'est ce que j'ai pu voir dès les premiers entraînements, y compris pour ceux qui ont commencé leur préparation sur terre à Miami", a dit Arnaud Clément mardi, lors d'une conférence de presse à Buenos Aires.

"On sait que cette rencontre sera très dure mais je suis très confiant car j'ai une équipe qui est complètement engagée sur son objectif, à savoir gagner cette rencontre."

L'Argentine est beaucoup moins bien lotie en termes d'effectif, son numéro un Juan Martin Del Potro ayant annoncé en début de saison qu'il ne disputerait pas l'épreuve cette année pour se concentrer sur sa carrière personnelle.

En l'absence du septième joueur mondial, Martin Jaite, l'alter ego de Clément, a fait appel en simple à Juan Monaco, 19e à l'ATP, et Horacio Zeballos, 39e et seul joueur à avoir battu cette saison l'ancien numéro un mondial espagnol Rafael Nadal, en février, en finale du tournoi chilien de Vina del Mar.

En double, il pourra compter sur l'expérience de David Nalbandian, ancien troisième joueur mondial âgé de 31 ans, et Carlos Berlocq.

"REGARDEZ L'AMBIANCE"

Si certaines statistiques plaident en faveur des Français, il ne faut pas négliger dans l'équation une inconnue : le public.

Les spectateurs argentins devraient jouer à plein leur rôle dans un stade de 13.000 places où ils mettront, à n'en pas douter, une forte ambiance.

"A nous de nous préparer pour jouer dans ces conditions un peu particulières, avec un public très 'supporteur' et chauvin", a prévenu Arnaud Clément la semaine dernière à l'annonce de sa sélection.

"Je vais mettre mes joueurs en garde et leur dire 'Ecoutez les gars, regardez, voilà ce qui va se passer, voilà ce qui peut vous arriver. Regardez l'ambiance'. Il ne faut pas qu'il y ait de surprise, il faut qu'ils soient vraiment conscients de ce qui va se passer."

L'autre point d'interrogation pourrait venir de la surface mais, à ce sujet, les deux équipes sont logées à la même enseigne, tous les joueurs sortant d'une série de tournois sur dur aux Etats-Unis.

Les Français y ont bien figuré, à l'image de Richard Gasquet, demi-finaliste au Masters 1000 de Miami, la semaine dernière. En conséquence, ils disposeront de moins de temps d'adaptation à la terre battue que les Argentins, qui ont fait long feu sur le ciment américain.

Ceci étant, les Français ont tous l'expérience de la Coupe Davis, un trophée que la France a soulevé à neuf reprises, la dernière fois en 2001, alors que l'Argentine attend toujours un sacre, après quatre finales perdues, la dernière en 2011.

L'espoir de voir le Saladier d'argent revenir se poser en France est réel. En cas de victoire sur l'Argentine, les Bleus auraient - quel que soit l'adversaire - l'avantage de recevoir.

L'éventuel adversaire en demi-finale, en septembre, serait le vainqueur de la rencontre entre le Kazakhstan et la République tchèque, tenante du titre mais privée pour l'occasion de son fer de lance Tomas Berdych.

Les deux autres quarts de finale mettent aux prises le Canada à l'Italie et les Etats-Unis à la Serbie.

Edité par Jean-Paul Couret

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant