Coupe Davis: John Isner s'attaque à l'Espagne

le
0
LES AMÉRICAINS COMPTENT SUR JOHN ISNER POUR AFFRONTER L'ESPAGNE EN COUPE DAVIS
LES AMÉRICAINS COMPTENT SUR JOHN ISNER POUR AFFRONTER L'ESPAGNE EN COUPE DAVIS

par Martyn Herman

LONDRES (Reuters) - Andy Roddick a pris sa retraite, Mardy Fish est absent et l'Espagne, même sans Rafael Nadal, paraît imbattable sur terre battue. Ainsi se résume le défi qui attend les Etats-Unis de John Isner ce week-end en demi-finale de la Coupe Davis.

Emmenée par son immense serveur, l'équipe américaine n'arrive pourtant pas à Gijon en victime expiatoire, après avoir déjoué les pronostics en allant gagner en Suisse au premier tour puis en France en quart de finale.

Comme l'Espagne, l'Argentine jouera devant son public, à Buenos Aires, et sera favorite face à la République tchèque que Juan Martin Del Potro et Juan Monaco espèrent écarter de leur route vers un possible premier sacre.

Les Tchèques compteront sur leur homme en forme, Tomas Berdych, et puiseront dans le souvenir du succès de 1980 qui avait marqué leur unique campagne victorieuse en Coupe Davis.

Depuis le début de la saison, la ténacité du capitaine américain Jim Courier a semblé déteindre sur ses hommes, jamais favoris mais deux fois gagnants.

L'Espagne, qui vise une quatrième victoire en cinq ans dans l'épreuve masculine par équipe, est un obstacle un peu plus élevé encore que la Suisse ou la France.

Malgré le forfait de Rafael Nadal, elle peut s'appuyer sur le cinquième joueur mondial, David Ferrer, ainsi que sur Nicolas Almagro, illustration de la profondeur de son réservoir.

L'INCONNUE DEL POTRO

Les Etats-Unis gardent pourtant quelques raisons d'espérer dont la plus grande se nomme John Isner.

En l'absence du pilier Andy Roddick, le numéro 10 mondial a assumé à la perfection son rôle de leader, remportant ses quatre matches de simple dont ceux qui l'opposaient à Roger Federer et Jo-Wilfried Tsonga, chaque fois sur terre battue.

"John est frais et concentré. Il a battu des joueurs importants cette année", a dit Jim Courier, cité par le site internet de la Fédération américaine (USTA).

"Il devra être frais et concentré pour avoir une chance contre Ferrer et Almagro. Vous avez vu ces gars-là comme moi à Roland-Garros. Ces gars jouent un excellent tennis sur terre battue", a ajouté Courier, vainqueur de l'épreuve en 1992.

"John est incroyable cette année en Coupe Davis. Il est extrêmement enthousiaste à l'idée de jouer à Gijon."

Isner pourrait avoir à se lancer dans une course à handicap puisque le premier match opposera David Ferrer, qui affiche un bilan parfait de 14 victoires et aucune défaite sur terre battue en Coupe Davis, à Sam Querrey, tout sauf amateur de l'ocre.

Pour le capitaine espagnol, Alex Corretja, à la tête d'une équipe qui a remporté ses 23 dernières confrontations à domicile, le danger ne viendra pas tant des joueurs américains que de leur chef de file.

"Ce ne sera de toutes façons pas facile. Ils ont pour capitaine Jim Courier qui a une grande expérience", a-t-il dit.

"Ils ont la meilleure équipe de double au monde (les jumeaux Mike et Bob Bryan) et même si ce sont nos adversaires, on ne peut qu'admettre qu'ils sont super à regarder."

L'Argentine, seul des quatre demi-finalistes à n'avoir jamais gagné la Coupe Davis malgré quatre finales jouées -dont la dernière face à l'Espagne-, n'a pas de problème d'effectifs. En apparence du moins.

Des doutes subsistent en effet sur la santé de Juan Martin Del Potro, le numéro huit mondial souffrant du poignet gauche.

"Pour me rétablir, j'ai besoin de repos comme me l'a déjà dit mon médecin mais j'essaierai de voir ça plus tard", a dit Del Potro après un entraînement à Parque Roca, où aura lieu la rencontre.

"C'est magnifique de pouvoir jouer ici en Argentine et je vais faire l'effort pour le public et essayer de faire de mon mieux", a ajouté l'Argentin, qui avait déjà été écarté de longs mois du circuit pour une blessure au poignet droit, en 2010.

Gregory Blachier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant