Coupe Davis: Guy Forget reprend les quatre de Vancouver

le
0
JO-WILFRID TSONGA RECONDUIT POUR LE QUART DE FINALE EN COUPE DAVIS
JO-WILFRID TSONGA RECONDUIT POUR LE QUART DE FINALE EN COUPE DAVIS

par Jean-Paul Couret

PARIS (Reuters) - Guy Forget, capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis, a retenu Jo-Wilfried Tsonga, Gaël Monfils, Julien Benneteau et Michaël Llodra, mais ignoré Richard Gasquet et Gilles Simon, pour le quart de finale contre les Etats-Unis les 6, 7 et 8 avril.

"J'ai reconduit les quatre mêmes joueurs qui avaient battu les Canadiens à Vancouver, au premier tour", a déclaré Guy Forget dans une interview diffusée par la Fédération française de tennis.

"Depuis cette rencontre, les résultats des uns et des autres m'ont conforté dans mes choix", ajoute-t-il.

Le capitaine américain, Jim Courier, a choisi sans surprise Mardy Fish et John Isner pour les simples, avec les frères Bob et Mike Bryan en double, numéros un mondiaux de la spécialité.

La rencontre se déroulera sur terre battue au Monte-Carlo Country Club, à Roquebrune Cap-Martin, sur la Côte d'Azur, et le choix de la surface a fait débat.

"Il y a eu débat...et unanimité. Tous se sont accordés -y compris Gilles (Simon) et Richard (Gasquet)- pour dire qu'il fallait jouer sur terre battue. A partir du moment où les joueurs se sont tous mis d'accord sur une surface, la question ne se posait plus. Le choix de la terre battue a donc été arrêté très vite", déclare Guy Forget.

"TRÈS DUR"

"On sait que cela va être très dur. Il y aura une ambiance incroyable. On sait que les Américains sont de vrais compétiteurs, de vrais joueurs de Coupe Davis. Et quelque part, nous avons envie de prendre notre revanche sur la dernière rencontre qu'on avait perdue chez eux (4-1, en quart de finale en 2008, à Winston-Salem-NDLR)", souligne Guy Forget.

Le capitaine de l'équipe de France rappelle que les joueurs américains qui feront le voyage de Monte-Carlo ont surpris en battant l'équipe de Suisse composée de Roger Federer et Stanislas Wawrinka au premier tour.

"Au-delà du résultat, c'est la manière qui est surprenante: 3-0 le samedi soir, c'est très inattendu. C'est une bonne leçon pour tout le monde", dit-il.

Interrogé sur ce qu'il considère comme la clé de la rencontre, Guy Forget qui vit probablement sa dernière campagne de Coupe Davis car il va devenir directeur du Masters 1000 de Paris-Bercy, répond:

"On peut perdre tous les matches à la régulière -que ce soit contre Isner, ou les Bryan ou double- mais on peut aussi tous les gagner. Souvenons-nous de la victoire d'Arnaud Clément et Michaël Llodra sur les frères Bryan en double à Winston-Salem. Donc, c'est faisable."

"La balle est dans nos mains. A nous de les faire douter, de nous servir de l'appui de notre public pour les faire craquer. C'est notre volonté, nos initiatives qui vont nous permettre peut-être de gagner tous les points."

Edité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant