Coupe Davis : gare aux Tchèques pour les Bleus de Noah

le
0
Jo-Wilfried Tsonga, en avril 2014 contre l'Allemagne.
Jo-Wilfried Tsonga, en avril 2014 contre l'Allemagne.

A partir d’aujourd’hui, l’équipe de France de tennis affronte la bande à Stepanek chez elle, à Trinec, pour une place dans le dernier carré de la compétition. Sans Gasquet ni Monfils mais avec Pouille.

Trinec, ses aciéries, sa rivière Olza, ses collines verdoyantes et… sa Werk Arena. Du vendredi 15 au dimanche 17 juillet, cette petite ville à la frontière polonaise accueille le quart de finale de Coupe Davis entre la République tchèque et la France.

D’ordinaire utilisée pour le hockey sur glace, l’arène locale, d’une capacité de 5 000 places, abritera pour la première fois une compétition de tennis. Cette confrontation a beau être coincée au milieu d’un calendrier bien chargé – dans la foulée de Wimbledon et à quelques semaines de l’échéance olympique –, elle n’est pas prise à la légère par Yannick Noah et sa troupe, lancés dans la course au saladier d’argent.

Une équipe remaniée Depuis mars et le premier tour en Guadeloupe, où la France s’était baladée (5-0) face à une équipe canadienne privée de son numéro un, Milos Raonic, les paramètres ne sont plus tout à fait les mêmes.

Au lendemain de la victoire à Baie-Mahault, Noah, de retour sur la chaise de capitaine dix-huit ans après sa dernière campagne, avait laissé entendre que le quatuor « Tsogamosi » (Joe-Wilfried Tsonga - Richard Gasquet - Gaël Monfils - Gilles Simon) avait de bonnes chances de devenir incontournable. « Je veux qu’ils verrouillent l’équipe », déclarait-il dans L’Equipe. Sincérité ou provocation ? Toujours est-il que les résultats des uns et les blessures des autres ont fait sauter le cadenas.

Exit Gasquet, qui s’est blessé (douleurs intercostales) en huitièmes de finale à Wimbledon, et Monfils, jugé...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant