Coupe Davis: de belles affiches pour les demies

le
0
COUP D'ENVOI DES DEMI-FINALES DE LA COUPE DAVIS CE WEEK-END
COUP D'ENVOI DES DEMI-FINALES DE LA COUPE DAVIS CE WEEK-END

PARIS (Reuters) - Belgrade et Prague vont vibrer en fin de semaine au son des balles de tennis à l'occasion des demi-finales de la Coupe Davis qui opposeront la Serbie de Novak Djokovic au Canada et la République tchèque, tenante du titre, à l'Argentine.

Détentrice du Saladier d'argent, la République tchèque alignera pour la première fois cette année ses héros de l'an passé : Tomas Berdych et Radek Stepanek, tous deux auteurs d'une saison plus que correcte.

Tomas Berdych, cinquième joueur mondial, a régulièrement atteint le dernier carré des tournois qu'il a disputés, mais reste sur une défaite en huitième de finale de l'US Open face au Suisse Stanislas Wawrinka.

Radek Stepanek peut, lui, s'enorgueillir d'une victoire finale en double - spécialité où il pointe au cinquième rang mondial - à Flushing Meadows, associé à l'Indien Leander Paes.

De quoi attendre sereinement une équipe argentine une fois encore privée de son numéro un, Juan Martin Del Potro, qui entretient une relation compliquée avec sa sélection et ses coéquipiers.

L'an passé, les Tchèques étaient allés battre les Argentins chez eux au même stade de la compétition, avant de s'offrir un succès contre l'Espagne - sans Rafael Nadal - en finale.

Tomas Berdych et ses compatriotes partent avec l'avantage psychologique de mener 4-1 dans les confrontations avec l'Argentine, victorieuse de la France en quart de finale et seule équipe à n'avoir jamais remporté le trophée malgré quatre apparitions en finale (1981, 2006, 2008 et 2011).

A Belgrade, dans une Arena surchauffée par un public très "patriote", la question sera de savoir comment Novak Djokovic, héros de toute la Serbie, aura récupéré de son échec en finale de l'US Open face à Rafael Nadal, dernier "couac" d'un été moyen.

GÉOPOLITIQUE

Le numéro un mondial, qui n'a plus remporté de tournoi depuis Monte-Carlo en avril, sait l'Espagnol bien placé pour lui ravir son trône et cela pourrait influer sur ses performances, même si jouer sur ses terres le galvanise toujours.

Epaulé par Viktor Troicki et une équipe de double performante, dont le pilier Nenad Zimonjic possède une immense expérience, Novak Djokovic devra néanmoins s'employer pour venir à bout du Canada, qui n'a jamais été à aussi belle fête.

Les Canadiens visent une première finale dans l'épreuve, après avoir rejoint le groupe mondial seulement cette année.

S'ils y parvenaient, ils seraient les premiers à le réaliser depuis... la Serbie, victorieuse chez elle en 2010 après un succès sur la France.

Ironie de la géopolitique, les ténors canadiens Milos Raonic, 11e mondial en simple, et Daniel Nestor, 13e en double, ne seront pas totalement en terre inconnue à Belgrade.

Le premier est né au Monténégro, avant de suivre ses parents au Canada à l'âge de trois ans, et parle couramment le serbe ; le second a vu le jour à Belgrade et a changé de continent alors qu'il avait quatre ans, lui aussi avec toute sa famille. Pas sûr pour autant qu'un accueil chaleureux leur soit réservé.

Les demi-finales débuteront vendredi avec les deux premiers simples et s'achèveront dimanche. La finale de la Coupe Davis est prévue du 15 au 17 novembre.

Chrystel Boulet-Euchin, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant