Coupe Davis: Arnaud Clément mêle optimisme et méfiance

le
0
ARNAUD CLÉMENT ENTRE OPTIMISME ET MÉFIANCE AVANT LE QUART DE COUPE DAVIS
ARNAUD CLÉMENT ENTRE OPTIMISME ET MÉFIANCE AVANT LE QUART DE COUPE DAVIS

par Chrystel Boulet-Euchin

PARIS (Reuters) - Le capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis, Arnaud Clément, a renouvelé mardi sa confiance aux joueurs qui ont franchi le premier tour, en vue du quart de finale contre l'Argentine en fin de semaine prochaine.

Le match sera disputé du 5 au 7 avril sur la terre battue de Buenos Aires, un changement de taille pour les joueurs qui jouent depuis trois semaines sur le ciment américain.

L'équipe sera emmenée par Jo-Wilfried Tsonga, huitième joueur mondial, et Richard Gasquet (n°10), accompagnés de Michaël Llodra et Julien Benneteau, qui forment en principe la paire de double. Seul le cinquième homme change, Gilles Simon prenant la place occupée en février par Jérémy Chardy.

"Si on regarde les résultats, on peut se dire que c'est possible (la France a remporté les cinq précédents face-à-face contre l'Argentine, NDLR) mais historiquement, on sait aussi que jouer là-bas est très difficile", a dit Arnaud Clément lors d'une conférence de presse téléphonique.

"C'est dur de donner un favori. Je ne dirais pas que nous le sommes, mais ils ne le sont pas non plus", a-t-il ajouté.

Le seul changement est donc le retour de Gilles Simon, numéro trois français et 13e au classement ATP. Il n'avait pu être appelé pour la rencontre du premier tour contre Israël en raison d'un problème aux vertèbres cervicales.

Ces problèmes de santé sont désormais passés et il réalise, comme Gasquet et Tsonga, un beau parcours au Masters 1000 de Miami où il est, comme eux, qualifié pour les huitièmes de finale.

DES ARGENTINS SOLIDAIRES

"Par rapport à leurs résultats et leur état de forme, je suis optimiste, mais là-bas, les conditions de jeu seront totalement différentes", a expliqué Arnaud Clément, faisant tout autant référence à la surface qu'au public.

S'il apparaît actuellement sur le banc des remplaçants, Gilles Simon pourrait gagner sa place de titulaire, sachant que son capitaine a jusqu'au tirage au sort, le jeudi avant la rencontre, pour désigner ses joueurs.

"Physiquement, il va mieux, il gagne des matches même s'il ne joue pas forcément bien", a dit Arnaud Clément, qui est revenu sur les forces adverses, notamment l'absence annoncée du numéro un argentin, Juan Martin Del Potro, qui a prévenu qu'il ne disputerait pas l'épreuve cette année.

"(...) Je suis persuadé que les Argentins sortiront de grands matches, même si cela n'a pas été le cas sur le circuit ces derniers temps. Ces joueurs ont toujours montré une grande solidarité et je suis sûr qu'ils se battront."

Del Potro n'étant pas de la fête au Parque Roca de Buenos Aires, Martin Jaite, alter ego de Clément sur la chaise argentine, a désigné Juan Monaco, 14e mondial, comme numéro un de son équipe.

Il sera secondé par Horacio Zeballos, 39e et seul joueur cette saison à pouvoir se targuer d'avoir battu Rafael Nadal, en finale du tournoi de Sao Paulo, où l'ancien numéro un mondial espagnol faisait son retour à la compétition après sept mois d'absence en raison d'une blessure au genou gauche.

En double, David Nalbandian, ancien troisième mondial aujourd'hui 124e, et Carlos Berlocq devraient être alignés.

L'équipe de France voit désormais son programme lié aux résultats des Français en Floride.

Arnaud Clément, l'entraîneur Lionel Roux, ainsi que Julien Benneteau et Michaël Llodra partiront pour l'Argentine dès jeudi, accompagnés - ou non - de leurs coéquipiers.

"Les autres arriveront au fur et mesure en fonction de leur parcours à Miami", a dit le capitaine.

Edité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant