Coupe Davis: Arnaud Clément en redemande

le
0
ARNAUD CLÉMENT NE BOUDE PAS SON PLAISIR
ARNAUD CLÉMENT NE BOUDE PAS SON PLAISIR

par Chrystel Boulet-Euchin

ROUEN (Reuters) - Arnaud Clément est un capitaine heureux, non seulement de la victoire de l'équipe de France de Coupe Davis sur Israël acquise dès samedi mais aussi de ses joueurs qui ont montré toute leur envie d'être là.

Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet, en simple, et Julien Benneteau et Michaël Llodra en double ont joué avec application pour décrocher un succès aisé avant même le troisième jour de la rencontre qui s'achèvera dimanche.

Le successeur de Guy Forget, resté treize ans au poste, n'a pas eu de frayeurs pour sa première sur la chaise et n'a pas boudé son plaisir.

"Ce que j'ai aimé ce week-end, c'est, au-delà des matches, quand j'ai senti l'envie et la détermination chez les joueurs. C'est certainement pour cela que j'étais serein sur la chaise. Il y avait de la détermination", a dit Clément.

"Ils ont abordé les matches sans se dire 'bon allez, c'est facile, on va jouer des gars classés dans les 100' mais avec l'envie de gagner pour aller au deuxième tour."

S'il est satisfait des quatre sélectionnés du moment à qui il a rendu hommage, il n'en tire pour autant pas de plans sur la comète et ne ferme aucune porte.

"Les quatre qui ont joué ont assuré mais, vu la richesse de ce groupe avec sept ou huit gars, j'aurai à faire des choix et il y aura à chaque fois beaucoup de données à prendre en compte", a-t-il dit.

"Il y a d'autres joueurs qui n'étaient pas là et que je vais suivre. Je serai à Miami (juste avant le prochain tour du 5 au 7 avril-NDLR), je prendrai régulièrement des nouvelles, je regarderai leur matches à la télé ou j'irai les voir quand ça sera possible, je suivrai les résultats."

"UN LUXE"

En parfait connaisseur du circuit - qu'il n'a quitté que lors du dernier Wimbledon - et de la Coupe Davis, pour laquelle il a été sélectionné 18 fois, il sait que le moindre détail a son importance.

"Tout compte, c'est du feeling. En double par exemple, j'ai la chance d'avoir quatre médaillés olympiques (Llodra et Tsonga en argent, Gasquet et Benneteau en bonze-NDLR). En fonction de la surface ou de la forme du moment, (la composition) peut changer. J'ai beaucoup de possibilités en simple comme en double dans cette équipe", a-t-il dit.

"C'est un luxe d'avoir à choisir entre des gars en forme et des gars très en forme, et j'ai envie d'avoir ce genre de question à me poser."

D'autant que la prochaine rencontre, vraisemblablement en Amérique du Sud contre l'Argentine qui menait 2-0 face à l'Allemagne après les premiers simples, s'annonce ardue.

"Si c'est l'Argentine, ce sera effectivement très costaud. On va en parler dès ce soir (samedi). On va essayer de préparer au mieux cette rencontre. Je suis persuadé, par rapport à ce que j'ai vu cette semaine, que les joueurs feront tout pour se préparer au mieux", a-t-il dit.

"Après, il sera temps de voir qui jouera dans leur équipe. Mais ce n'est pas notre préoccupation première. Ce qui doit primer avant tout, c'est la façon dont nous, on va se préparer."

En évoquant l'équipe d'Argentine, il pensait à Juan Martin Del Potro, septième joueur mondial, qui a laissé entendre qu'il ne jouerait pas l'épreuve en 2013.

"On partira sur cette rencontre avec l'ambition de la gagner. On verra bien si Del Potro sera là ou non. Mais s'il change d'avis et qu'il décide finalement de jouer la Coupe Davis cette saison, on ira de la même manière sur le terrain pour gagner", a affirmé Clément.

Edité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant